La fermeture de Nord Stream 1 secoue les marchés

La fermeture par Gazprom du gazoduc Nord Stream 1 secoue les opérateurs financiers. Les prix des contrats à terme sur le gaz naturel s’envolent à nouveau. L’euro est à nouveau sous pression face au dollar.

Van Campenhout Patrick
Gazprom a cette fois fermé totalement les vannes du gazoduc Nord Stream 1.
Gazprom a cette fois fermé totalement les vannes du gazoduc Nord Stream 1. ©AFP
Les opérateurs financiers ont connu un début de semaine très compliqué. Comme annoncé vendredi, le producteur russe de gaz naturel Gazprom, a fermé les vannes du gazoduc Nord Stream 1 pour une durée indéterminée. Lundi matin, après avoir reflué rapidement jeudi et vendredi, les prix des contrats à terme sur la livraison de gaz se sont envolés de près de 30 % avant de se stabiliser 20 % au-dessus des cours enregistrés vendredi. Sur le marché...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité