Les Bourses européennes terminent dans le rouge, le Bel 20 perd près de 1 %

Les Bourses européennes ont terminé la séance de mardi en net repli, contrariées par la montée des taux obligataires face à la perspective d'une nouvelle forte hausse des taux de la banque centrale américaine.

La Libre Eco avec G. Se.
Les Bourses européennes terminent dans le rouge, le Bel 20 perd près de 1 %
©Shutterstock

Les hausses de taux pesaient à nouveau ce mardi sur les marchés européens où le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles devait enregistrer une sixième séance consécutive de baisse après avoir regagné jusqu'à 1 % en début de journée. Notre indice de référence abandonnait finalement 0,91 % à 3.549,95 points, avec 17 de ses éléments dans le rouge

La Bourse de Paris a cédé 1,35 % à 5.979,47 points, la Bourse de Francfort 1,03 % et Milan 1,66 %. Fermée lundi en raison des funérailles de la reine d'Angleterre Elisabeth II, la Bourse de Londres a cédé 0,61 %.

Valeurs de clôture du mardi 20 septembre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 49,42 (49,82)
  • Ackermans - 146,40 (149,30)
  • Aedifica - 86,80 (89,75)
  • Ageas - 39,89 (39,99)
  • Aperam - 25,63 (26,17)
  • arGEN-X + 373,20 (360,10)
  • Cofinimmo - 93,50 (96,45)
  • Colruyt - 29,62 (30,21)
  • D'Ieteren - 149,50 (152,50)
  • Elia - 132,80 (134,40)
  • Galapagos + 47,61 (47,44)
  • GBL - 73,76 (74,72)
  • KBC - 54,26 (55,32)
  • Proximus - 11,10 (11,51)
  • Sofina - 182,20 (184,30)
  • Solvay - 80,40 (82,28)
  • UCB + 68,42 (67,46)
  • Umicore - 30,52 (30,96)
  • VGP - 117,80 (125,20)
  • WDP - 27,18 (28,68)

Avis des brokers pour Proximus, Telenet, Orange Belgium, et UCB :

Credit Suisse s'est intéressé aux perspectives des groupes télécoms belges, et le courtier a descendu ses objectifs vers 9,9 euros pour Proximus (-3,5 % à 11,1 euros), vers 16 euros pour Telenet (-2,7 % à 14,76 euros) et vers 18 euros pour Orange Belgium (+2,1 % à 17,8 euros). L'avis de Telenet a été descendu de "surperformer" vers "neutre", tandis que ceux de Proximus et Orange Belgium ont été maintenus respectivement à "sous-performer" et "neutre". L'analyste s'attend à un fort recul des flux de trésorerie durant les trois prochaines années, et estime que les groupes ne seront pas en mesure de totalement répercuter les investissements dans la fibre optique sur les consommateurs.

Proximus a également subi une baisse de recommandation de la part de SocGen, qui est passé de "conserver" vers "vendre" avec un objectif descendu vers 10 euros. "Nous pensons que le marché n'intègre pas la hausse des coûts opérationnels", et l'analyste a descendu des 20 % ses attentes bénéficiaires pour 2022.

UCB (+1,4 % à 68,42 euros) a été confirmé à "acheter" chez Degroof Petercam, qui a descendu son objectif de 95,7 vers 90,5 euros après avoir intégré la hausse des rendements obligataires dans son modèle de valorisation. Cette révision intervient alors que l'Agence Européenne des Médicaments a annoncé l'examen de la demande de mise sur le marché pour le Bimekizumab. "C'est une bonne nouvelle, qui va augmenter le potentiel de croissance sur le marché européen", qui devrait représenter à terme 25 % des ventes pour ce médicament.