La Banque centrale turque abaisse une nouvelle fois ses taux : la livre est au plus bas face au dollar

La Turquie s'évertue à aller à contre-courant des autres banques centrales du monde, qui augmentent leur taux directeur pour faire face à l'inflation persistante.

La Libre Eco avec Belga
A rebours des théories économiques classiques, le président turc estime que les taux d'intérêt élevés favorisent l'inflation.
A rebours des théories économiques classiques, le président turc estime que les taux d'intérêt élevés favorisent l'inflation. ©AFP

La Banque centrale turque a abaissé jeudi son principal taux directeur pour le deuxième mois consécutif, de 13% à 12%, la livre turque atteignant au même moment son plus bas niveau historique par rapport au dollar. La monnaie turque s'échangeait peu après 13h à plus de 18,38 livres pour un dollar, un niveau jamais atteint. La banque centrale, qui avait déjà abaissé le mois dernier son principal taux d'un point, a justifié sa décision en citant une nouvelle fois les "incertitudes sur la croissance mondiale et les risques géopolitiques".

Le président turc, qui dit privilégier la croissance et les exportations à la stabilité des prix, avait appelé en juin à de nouvelles baisses des taux d'intérêt, après plusieurs mois de stabilité. A rebours des théories économiques classiques, le président turc estime que les taux d'intérêt élevés favorisent l'inflation.

Chute de la livre turque

Conséquence de sa politique monétaire très décriée, la livre turque - qui avait déjà perdu 44% de sa valeur par rapport au dollar en 2021 - a fondu de plus de 27% face au billet vert depuis le 1er janvier. Des interventions de la banque centrale et l'annonce fin juin d'une mesure de soutien à la livre turque n'ont eu que peu d'effets.

En raison de l'effondrement de la livre, l'inflation a atteint 80,2% sur un an en août, selon les chiffres officiels, au plus haut depuis 1998.