Les Bourses européennes reculent fortement, digérant avec peine les paroles de la Fed

Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse jeudi, digérant avec peine les paroles de la banque centrale américaine mercredi, qui a réaffirmé sa détermination à lutter contre l'inflation encore plus fortement qu'attendu par le marché.

La Libre Eco avec G. Se.
Les Bourses européennes reculent fortement, digérant avec peine les paroles de la Fed
©Shutterstock

La nouvelle hausse des taux directeurs américains faisait reculer les marchés des deux côtés de l'Atlantique, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles chutant finalement de 1,67 % à 3.499,15 points, avec tous ses éléments en baisse à l'exception de AB InBev (49,50) et Proximus (11,10).

La Bourse de Paris a reculé de 1,87 %, la Bourse de Francfort de 1,84 %, la Bourse de Londres de 1,08 % et Milan de 1,07 %. L'euro s'affaiblissait aussi face au dollar, à 0,9823 dollar vers 15H45 GMT.

Valeurs de clôture du jeudi 22/09 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 49,50 (49,22)
  • Ackermans - 143,60 (145,50)
  • Aedifica - 83,40 (87,15)
  • Ageas - 40,97 (41,01)
  • Aperam - 25,74 (25,99)
  • arGEN-X - 362,60 (374,10)
  • Cofinimmo - 90,90 (94,25)
  • Colruyt - 29,45 (29,51)
  • D'Ieteren - 142,20 (147,20)
  • Elia - 132,70 (135,40)
  • Galapagos - 46,02 (47,11)
  • GBL - 72,32 (73,66)
  • KBC - 53,40 (53,80)
  • Proximus + 11,10 (11,09)
  • Sofina - 176,00 (181,80)
  • Solvay - 80,78 (81,08)
  • UCB - 66,96 (68,14)
  • Umicore - 30,31 (30,93)
  • VGP - 109,20 (118,80)
  • WDP - 26,48 (27,62)

Avis des brokers pour ArgenX, Xior et Agfa-Gevaert:

ArgenX (-3,1 % à 362,6 euros) a reçu un premier avis "acheter" de Bryan Garnier, avec un objectif fixé à 440 euros. De son côté, Deutsche Bank ("acheter") a relevé son objectif de 400 vers 425 euros. Chez ce dernier courtier, l'analyste s'attend à la publication de nouvelles données cliniques favorables pour le Vyvgart (efgartigimod), et il porte ses attentes pour le chiffre d'affaires à 4 milliards d'euros. Chez Bryan Garnier, l'analyste estime également que le cours ne reflète pas encore le potentiel commercial de ce traitement, et table pour sa part sur un potentiel de vente de 5,5 milliards d'euros pour les trois indications.

Xior (-2 % à 35 euros) a vu son objectif descendre de 54,5 vers 49 euros chez Degroof Petercam, qui a également confirmé son avis "acheter". "Nous avons ajusté nos attentes suite au feu vert donné par les actionnaires pour le rachat de Basecamp. Cette opération est déterminante pour la stratégie future du groupe, qui est désormais présent dans quatre pays avec un portefeuille supérieur à 3 milliards d'euros".

Agfa-Gevaert (-1,7 % à 3,245 euros) a été confirmé à "acheter" chez Kepler Cheuvreux, qui a relevé son objectif de 4,4 vers 6 euros suite à l'annonce de la vente de la division Offset Solutions. L'analyste souligne que le profil du groupe est désormais beaucoup plus défensif, avec 50 % du chiffre d'affaires lié au secteur de la radiologie. "Nous attendons un redressement des chiffres pour 2023, et la vente de l'activité Offset est une étape importante pour dégager une croissance durable durant le futur".