La Bourse de Tokyo rejoint la déprime mondiale des marchés, la livre Sterling s'écroule

La Bourse de Tokyo chutait lundi en début de séance, plombée par la débâcle vendredi des places financières mondiales face au durcissement des politiques monétaires et un regain des craintes de récession.

La Bourse de Tokyo rejoint la déprime mondiale des marchés, la livre Sterling s'écroule
©AFP

L'indice vedette Nikkei lâchait 2,25% à 26.543,08 points vers 01H55 GMT et l'indice élargi Topix perdait 2,13% à 1.875,29 points.

Wall Street a broyé du noir vendredi, l'indice Dow Jones terminant même à son plus bas niveau de l'année. Les Bourses européennes ont aussi chuté, tandis que la place de Tokyo était restée fermée en raison d'un jour férié au Japon.

Le marché nippon est toujours préoccupé par les conséquences sur l'économie réelle du resserrement monétaire agressif de la Réserve fédérale américaine (Fed). La Bourse de Tokyo devrait continuer de souffrir, sauf si l'économie américaine réussit un "atterrissage en douceur", selon une note de Rakuten Securities.

Du côté des valeurs

TOURISME: les compagnies aériennes JAL (-0,48% à 2.659 yens) et ANA Holdings (-0,01% à 2.751 yens) et les compagnies ferroviaires japonaises comptaient parmi les rares valeurs à résister quelque peu à la déprime ambiante sur le Nikkei.

Leurs titres étaient soutenus par la confirmation du gouvernement nippon en fin de semaine dernière de la réouverture du Japon au tourisme international de masse à compter du 11 octobre, après deux ans et demi de restrictions à ses frontières face à la pandémie de Covid-19.

La livre Sterling s'écroule

La livre Sterling a atteint lundi un plancher record face au dollar, chutant jusqu'à 1,0350 dollar vers 01H25 GMT contre 1,0859 dollar vendredi à 21H00 GMT, les annonces budgétaires de Londres inquiétant les investisseurs sur la santé des finances publiques britanniques.

Le yen baissait de nouveau face au dollar, à raison d'un dollar pour 143,72 yens à 01H50 GMT contre 143,31 yens vendredi à 21H00 GMT. Le gouvernement japonais était intervenu jeudi dernier sur le marché des changes pour soutenir le yen face au dollar alors que celui-ci venait d'atteindre de nouveaux plus hauts depuis 1998, flirtant avec la barre des 146 yens.

En revanche l'euro reculait légèrement par rapport à la monnaie japonaise, s'échangeant pour 138,73 yens contre 138,83 yens en fin de semaine dernière.

Et la monnaie européenne continuait de faiblir aussi face au billet vert, un euro valant 0,9652 dollar contre 0,9687 dollar vendredi à 21H00 GMT.

Quant au marché du pétrole, il rebondissait à peine lundi matin en Asie après sa déroute de vendredi. Vers 01H40 GMT le baril de WTI américain regagnait 0,14% à 78,85 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord reprenait 0,1% à 86,24 dollars.