Fin de l'accalmie pour les Bourses européennes, le Bel 20 retombe sous les 3 450 points

Le répit fut de courte durée pour les marchés européens, qui repartaient déjà largement dans le rouge.

La Libre Eco avec G.Se.
Fin de l'accalmie pour les Bourses européennes, le Bel 20 retombe sous les 3 450 points
©BELGA

Après trois séances très positives, les Bourses européennes ont globalement rétrogradé, leur vif rebond des premiers jours d'octobre se transformant en prise de bénéfices alors que les taux se retendaient sur le marché de la dette, après des chiffres solides sur l'emploi aux Etats-Unis. La Bourse de Bruxelles reculait de 0,93 %, le Bel 20 calant à 3 446,50 points avec 16 de ses éléments dans le rouge, VGP (71,10) en tête avec une chute de 5,07 % devant WDP (24,26) et Colruyt (22,04) qui abandonnaient 3,65 et 4,17 %. AB InBev (47,08) et KBC (49,76) valaient finalement 2,66 et 1,54 % de moins que la veille, Ageas (40,10) restant positive de 1,93 % en compagnie d'Ackermans (135,40) qui gagnait 2,03 % après l'annonce d'un plan de rachats d'actions.

La Bourse de Paris rechutait de 0,90 %, le CAC 40 retombant à 5 985,46 points. A la Bourse de Francfort, le DAX décrochait de 1,21 % s'affichant à 12 517,18 points. La Bourse de Londres limitait la casse, le FTSE-100 perdant 0,48% à 7 052,62 points.

Valeurs de clôture du 5 octobre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 47,08 (48,36)
  • Ackermans + 135,40 (132,70)
  • Aedifica - 76,15 (78,70)
  • Ageas + 40,10 (39,34)
  • Aperam - 25,58 (26,08)
  • arGEN-X + 378,80 (367,30)
  • Cofinimmo - 82,40 (85,25)
  • Colruyt - 22,04 (23,00)
  • D'Ieteren + 154,90 (153,80)
  • Elia - 123,50 (125,80)
  • Galapagos - 44,49 (44,72)
  • GBL - 74,22 (74,76)
  • KBC - 49,76 (50,54)
  • Proximus - 10,49 (10,87)
  • Sofina - 190,00 (192,50)
  • Solvay - 85,86 (86,80)
  • UCB - 71,74 (72,78)
  • Umicore - 31,50 (32,18)
  • VGP - 71,10 (74,90)
  • WDP - 24,26 (25,18)

L'avis du Broker pour AB Inbev, ArgenX et D'Ieteren

AB Inbev (-2,7% à 47,08 euros) a été maintenu à « surperformer » chez RBC Capital, l'objectif étant remonté de 64 vers 70 euros afin de prendre en considération la hausse du dollar sur le marché des changes. "La faiblesse de l'euro devrait permettre une réduction accélérée de l'endettement d'ici la fin de l'année." L'analyste souligne toutefois que l'inflation élevée est susceptible d'affecter la confiance des consommateurs et mettre les ventes de bières sous pression.

ArgenX (+3,1% à 378,8 euros) a vu son objectif propulsé de 330 vers 450 euros chez Kempen, la recommandation étant maintenue à « acheter ». Le groupe biotech a également été placé dans la liste d'actions préférées du courtier néerlandais. L'analyste souligne les développements favorables au niveau du portefeuille, qui justifient la performance boursière positive depuis le début 2022. "Nous tablons sur la réussite du lancement pour l'Efgartigimod" avec des ventes qui sont attendues à terme autour de 10 milliards de dollars.

D’Ieteren

(+0,7% à 154,9 euros) a été confirmé à « acheter » chez ING, l’objectif étant ajusté de 216 vers 208 euros afin de prendre en compte la hausse des frais financiers.

"Le groupe a relevé ses objectifs pour l’ensemble de ses divisions, avec une croissance attendue du chiffre d’affaires qui devrait dépasser 10 %. Ceci ne fait que confirmer le profil défensif du holding."

L’analyste a également remonté ses attentes bénéficiaires pour l’année prochaine, mais souligne que le groupe fera face à davantage de pressions sur les coûts.