Les Bourses européennes terminent dans le vert sauf le Bel 20, en baisse de 0,03 %

Les Bourses occidentales étaient dans le vert jeudi, portées par de bons résultats d'entreprises, tandis que la démission de la Première ministre britannique Liz Truss aidait la livre à remonter.

Belga
Bourse de Bruxelles, Euronext
The bell pictured during the bell ceremony ahead of the 2018 year results of Roularta Media Group, at the NYSE Euronext Brussels Stock Exchange, Friday 01 March 2019. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

A la Bourse de Bruxelles, les huit baisses de l'indice Bel 20 ont pesé un peu plus lourd que les 12 hausses de la jauge jeudi. En conséquence, il a clôturé en baisse de 0,03 % à 3 440,93 points. Les baisses ont été menées par les valeurs pharmaceutiques et biotechnologiques. Le poids lourd argenx a chuté de 2,27 % à 365,60 euros, Galapagos de 1,42 % à 44,52 euros et UCB de 1,18 % à 73,44 euros.

Les Bourses européennes, atones en début de séance, ont terminé en hausse dans le sillage de l'ouverture de Wall Street. Paris a gagné 0,76%, Francfort 0,20%, Milan 1,07% et la place de Londres 0,27%, peu remuée par le départ de Liz Truss.

Relire aussi : Qu'attendre des marchés après la démission de Liz Truss ? Au moins, "tout cet aventurisme est fini"

Valeurs de clôture du jeudi 20 octobre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 46,35 (46,66)
  • Ackermans - 136,10 (136,50)
  • Aedifica + 76,25 (74,60)
  • Ageas - 40,09 (40,11)
  • Aperam + 25,94 (25,26)
  • arGEN-X - 365,60 (374,10)
  • Cofinimmo + 82,65 (81,65)
  • Colruyt + 23,38 (23,26)
  • D'Ieteren - 157,70 (157,80)
  • Elia + 119,50 (119,10)
  • Galapagos - 44,52 (45,16)
  • GBL + 73,60 (73,10)
  • KBC + 49,31 (49,08)
  • Proximus + 9,69 (9,58)
  • Sofina + 190,60 (187,50)
  • Solvay + 88,86 (88,38)
  • UCB - 73,44 (74,32)
  • Umicore + 32,56 (31,93)
  • VGP + 74,10 (71,60)
  • WDP - 24,48 (24,66)

L'avis du broker sur KBC, ING, Sipef et Ahold Delhaize :

Deutsche Bank s’est penché les banques du Benelux, avec une révision à la hausse des objectifs pour KBC (+0,5 % à 49,31 euros) et ING (+0,4 % à 9,58 euros). Celui de KBC ("conserver") a été relevé de 63 vers 67 euros, tandis celui d’ING ("acheter") a été remonté de 12 vers 15 euros. "Les banques avec un important réseau de distribution vont profiter de la hausse des taux à partir du dernier trimestre de 2022". L’analyste préfère néanmoins ING à KBC, qui devrait moins bénéficier de la hausse des taux en raison de son exposition sur l’Europe centrale.

Sipef (+4,1 % à 58,2 euros) a été confirmé à "acheter" chez KBC Securities, l’objectif étant descendu de 76 vers 66 euros suite à l’annonce du rapport d’activités pour le troisième trimestre. "Nous avons ajusté notre modèle afin de prendre en compte la baisse des multiples de valorisation sur le secteur, ainsi que la hausse des frais de financement". L’analyste conserve toutefois sa confiance dans le producteur d’huile de palme, en raison de la bonne performance opérationnelle marquée par une progression de la production de 12%,.

Ahold Delhaize (-1,2 % à 27,33 euros) a vu son objectif reculer vers 31 euros chez JP Morgan, la note restant inchangée à "surpondérer". Cette révision est intervenue avant la publication des résultats trimestriels (prévue pour le 9 novembre). "Nous tablons sur une poursuite de la tendance robuste dans la distribution pour les prochains trimestres", la baisse de l’objectif étant liée pour sa part à la hausse des coûts de financement.