Le déficit budgétaire des États-Unis réduit de moitié en 2022 : "La plus forte réduction du déficit fédéral dans l’histoire américaine"

Le déficit budgétaire représente désormais 5,5 % du Produit intérieur brut.

FILE - Treasury Secretary Janet Yellen speaks during a news conference at the 2022 annual meeting of the International Monetary Fund and the World Bank Group, Oct. 14, 2022, in Washington. Yellen is promoting Biden administration policies as the key to advancing the nation's "long-term economic well being" in the lead-up to the midterm elections (AP Photo/Manuel Balce Ceneta, File)
Janet Yellen est la secrétaire du Trésor américain. D'après elle, cette diminution est historique. ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Le déficit budgétaire des États-Unis s’est réduit de moitié en 2022 par rapport à 2021 et après un record historique il y a deux ans à cause de la crise sanitaire du Covid-19.

Le déficit s’est établi à 1.375 milliards de dollars pour l’exercice fiscal 2022 clos en septembre, soit 1.400 milliards de moins que l’année passée, "la plus forte réduction du déficit fédéral dans l’histoire américaine", a annoncé le département du Trésor vendredi.

5,5 % du PIB

Il représente désormais 5,5 % du Produit intérieur brut (PIB) de la première économie mondiale contre 12,3 % l’année dernière."Voilà la preuve de notre reprise économique historique, poussée par notre effort de vaccination et le plan de soutien" du président Biden, a déclaré la secrétaire au Trésor Janet Yellen dans un communiqué.

Les recettes sur l’année, apportées par les impôts sur le revenu -de loin la première ressource de l’État fédéral- et les impôts sur les sociétés, ont atteint un record historique de 4.896 milliards de dollars en hausse de 21 %, a précisé un responsable du Trésor.

Diminution des dépenses

Les dépenses ont diminué de 550 milliards ou 8,1 % du fait de la réduction des dépenses liées au Covid-19, notamment les allocations de chômage et les aides aux petites entreprises. Elles s’élèvent néanmoins à 6.272 milliards de dollars, davantage que les prévisions budgétaires ne l’envisageaient, du fait de la hausse des taux d’intérêt qui renchérit le coût de l’immense dette américaine et des mesures de l’administration Biden pour diminuer le fardeau des prêts aux étudiants.

Du côté des emprunts fédéraux, l’endettement des Etats-Unis a augmenté de 2.000 milliards de dollars en 2022 pour s’élever à 24.300 milliards de dollars soit 97 % du PIB américain (contre 98,4 en 2021).