Les Bourses européennes en hausse après les annonces pessimistes sur l'économie chinoise

Les marchés européens réagissaient globalement bien aux chiffres décevants du commerce en Chine.

La Bourse de Bruxelles entamait la semaine en positif.
La Bourse de Bruxelles entamait la semaine en positif. ©BELGA

La Bourse de Paris hésitait, les investisseurs regardant vers la Chine qui a douché les espoirs d'un assouplissement de sa politique zéro Covid. Après une ouverture en repli, l'indice parisien CAC 40 prenait 0,39 % à 6 441,57 points vers 10H00.

La Chine a rapporté ce lundi son plus important nombre de nouveaux cas de Covid-19 en six mois, malgré de multiples confinements qui perturbent l'économie et la vie quotidienne. Ses exportations ont connu en octobre leur premier repli depuis 2020 sous l'effet des mesures sanitaires et d'une menace de récession mondiale, qui ont également pénalisé les importations, selon des chiffres officiels. "Même dans le meilleur des scénarios, une réouverture ne devrait pas avoir lieu avant le deuxième trimestre de l'an prochain en raison de l'approche de l'hiver et de la probable hausse des contaminations qui accompagnent les mois d'hiver", estime Michael Hewson, analyste pour CMC Markets.

Cette semaine sera dominée, selon lui, "une fois de plus par les éléments venus de Chine et par toutes preuves supplémentaires qui montreraient que l'inflation globale aux Etats-Unis continue de reculer", avec la publication jeudi des chiffres mensuels des prix à la consommation pour octobre.

En Allemagne, la production industrielle a connu un rebond surprise en septembre, mais le secteur continue de souffrir de la guerre en Ukraine et la crise énergétique.

La Bourse de Bruxelles démarrait également dans le vert, le Bel 20 prenant 0,42 % à 3 617,49 points. La Bourse de Francfort réalisait un départ meilleur encore, le DAX gagnant 0,88 % à 13 5778,08 points. A la Bourse de Londres, le FTSE-100 ouvrait dans le rouge en abandonnant 0,05 % à 7 330,97 points.