L'ombre des élections américaines de mi-mandat planent au-dessus des marchés européens

Les Bourses européennes démarraient en ordre dispersé, gardant un œil attentif sur les élections de mi-mandat aux États-Unis.

La Bourse de Francfort connaissait un meilleur départ, le DAX avançant de 0,27 % à 13 569,43 points.
La Bourse de Francfort connaissait un meilleur départ, le DAX avançant de 0,27 % à 13 569,43 points. ©Belga

La Bourse de Paris se tenait sur la réserve à quelques heures de la tenue des élections de mi-mandat aux États-Unis qui détermineront la marge de manœuvre du président Joe Biden et à deux jours d’un indicateur sur l’inflation américaine.

L’indice vedette CAC 40 cédait 0,21 % à 10H30. La cote parisienne avait fini à l’équilibre lundi après avoir rebondi fortement en fin de semaine dernière.

Les sondages américains prédisent une nette victoire à la Chambre des représentants pour les républicains tandis que l’issue du scrutin pour la composition du Sénat reste incertaine. "Pour l’instant, l’élection n’aura probablement que peu d’importance pour un marché qui reste un gigantesque marché de taux dirigé par l’inflation et la Réserve fédérale américaine", estime Garrett Melson, stratégiste chez Natixis IM Solutions.

Il rappelle qu'"un gouvernement divisé réduit la probabilité de changements législatifs importants, réduisant ainsi l’incertitude politique – un élément positif pour les actifs à risque".

La Bourse de Bruxelles démarrait proche de l’équilibre (+0,06 %), le Bel 20 s’affichant à 3 618,21 points. La Bourse de Francfort connaissait un meilleur départ, le DAX avançant de 0,27 % à 13 569,43 points. La Bourse de Londres était en revanche dans le rouge, le FTSE-100 perdant 0,22 % à 7 283,90 points.