La Bourse de New York en timide hausse

L'indice Dow Jones progressait de 0,57%, le Nasdaq, à forte coloration technologique, grimpait de 0,28% et le S&P 500 gagnait 0,50%, peu après l'ouverture.

Wall Street bourse new york

La Bourse de New York évoluait en petite hausse mardi, dans un marché peu fréquenté en cette semaine de Thanksgiving, en attendant de nouveaux propos de membres de la Fed et, mercredi, le compte rendu de leur dernière réunion monétaire.

L'indice Dow Jones progressait de 0,78%, le Nasdaq, à forte coloration technologique, grappillait 0,24% et le S&P 500 gagnait 0,64%, vers 15H15 GMT.

Les échanges "sont à la hausse ce (mardi) matin, mais la raison de cette disposition positive n'a pas de moteur spécifique", soulignait Patrick O'Hare, alors que les marchés seront fermés pour Thanksgiving jeudi, le jour férié le plus populaire aux Etats-Unis.

Même son de cloche parmi les analystes de Schwab qui ne voyaient "pas de grand moteur directionnel au milieu d'une semaine raccourcie par les vacances".

La veille, Wall Street avait terminé en baisse dans un marché déjà anémique: le Dow Jones avait perdu 0,13%, l'indice Nasdaq avait cédé 1,09% et l'indice élargi S&P 500 avait reculé de 0,39%.

Plusieurs membres de la banque centrale américaine ont envoyé lundi des signaux mitigés.

La présidente de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, a indiqué qu'il y avait "encore du travail" pour ramener l'inflation à 2%, mais elle semble favorable à ralentir le rythme de hausse des taux d'intérêt au jour le jour.

Raphael Bostic, le président de la Fed d'Atlanta, s'est aussi dit favorable à un ralentissement des tours de vis. Quant à Susan Collins de la Fed de Boston, elle a redit qu'une hausse de 75 points de base était encore possible, après déjà quatre hausses consécutives de cet ordre.

D'autres responsables de la Réserve fédérale doivent s'exprimer mardi, dont Esther George de Kansas City et James Bullard de la Fed de Saint-Louis.

Le calendrier macro-économique était vide mardi, mais devait se remplir le lendemain avec les commandes de biens durables, les ventes de maisons neuves, la confiance des consommateurs et surtout les "minutes" de la dernière réunion de la Fed.

Surprises positives

Quelques surprises positives sont apparues dans les résultats d'entreprises avec l'enseigne de distribution de produits électroniques Best Buy (+9,70%).

Le groupe a affiché des bénéfices supérieurs aux prévisions des analystes au troisième trimestre, même si ses ventes ont encore reculé. La direction de Best Buy s'est aussi dite optimiste pour les ventes de fin d'année.

La chaîne d'articles bon marché Dollar Tree chutait en revanche de plus de 9%, malgré des résultats meilleurs que prévus également.

Le titre du spécialiste de la communication vidéo Zoom plongeait de 7,75% à 74 dollars, alors que la compagnie a révisé légèrement à la baisse ses prévisions de revenus en dépit d'un résultat trimestriel meilleur que prévu.

Le fabricant de micro-ordinateurs Dell était salué (+3,99%) après des résultats solides au troisième trimestre.

Sur le marché obligataire, les taux sur les bons du Trésor à dix ans se détendaient très légèrement à 3,78% contre 3,82%.