Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé : nouvelle journée grise pour Bruxelles

Les Bourses européennes ont clôturé mardi en ordre dispersé, tiraillées entre espoirs d'allègement des restrictions sanitaires en Chine et prudence à la veille d'un discours du président de la Banque centrale américaine.

Bourse de Bruxelles, btiment, le soir.jpg
©Shutterstock

Une nouvelle journée grise s'est déroulée à la Bourse de Bruxelles ce mardi. L'indice Bel 20 a baissé de 0,62 % à 3 659,13 points. Sur les 20 actions qui entrent dans le calcul de la jauge, 14 ont terminé dans le rouge. Les pertes quotidiennes les plus importantes à cet égard ont été enregistrées pour Proximus et Galapagos. Le titre de télécommunication a perdu 3,15 % à un cours de clôture de 10,16 euros, la société de biotechnologie a chuté de 3,04 % à 37,96 euros.

De leur côté, Paris a gagné 0,06% et Londres 0,51%, mais Francfort a perdu 0,19%.

Valeurs de clôture du mardi 29 novembre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 56,20 (56,18)
  • Ackermans + 151,20 (150,80)
  • Aedifica - 75,85 (76,70)
  • Ageas + 37,81 (37,29)
  • Aperam + 29,39 (28,86)
  • arGEN-X - 364,30 (372,40)
  • Cofinimmo - 84,15 (85,00)
  • Colruyt - 25,29 (25,53)
  • D'Ieteren - 178,00 (180,20)
  • Elia - 134,20 (137,50)
  • Galapagos - 37,96 (39,15)
  • GBL - 77,06 (77,66)
  • KBC + 52,52 (51,62)
  • Proximus - 10,15 (10,48)
  • Sofina - 211,00 (216,60)
  • Solvay - 94,14 (96,36)
  • UCB - 77,14 (77,66)
  • Umicore + 34,22 (34,10)
  • VGP - 74,20 (75,70)
  • WDP - 25,72 (26,26)

L'avis du Broker sur Solvay, Bpost et Proximus :

Solvay (-2,3 % à 94,14 euros) a été lourdement descendu par Credit Suisse, de " surperformer" vers "performer en ligne", avec un objectif reculant de 119 vers 87 euros. Cette révision est la conséquence de la bonne performance du titre par rapport à ses concurrents, alors que l’analyste s’attend à une performance plus mitigée pour l’ensemble du secteur en raison de la dégradation des conditions macroéconomiques. "Solvay reste impacté par le cycle, et nous tablons sur un recul des volumes de l’ordre de 3% pour l’année prochaine".

Bpost (+0,5 % à 5,45 euros) a été confirmé à "conserver" chez KBC Securities, l’objectif étant ajusté de 8,6 vers 7,4 euros. L’analyste estime que le titre a été trop lourdement impacté par les attentes négatives du marché, et que l’exercice 2023 pourrait constituer une bonne surprise. "Le groupe dispose d’une bonne santé financière, qui pourrait lui permettre de réaliser des acquisitions tout en distribuant un bon dividende". Il souligne que l’augmentation des salaires sera compensée par une hausse des tarifs, tandis que le groupe postal a également été en mesure de signer de nouveaux clients pour sa division colis.

Proximus (-3,2 % à 10,16 euros) a récemment été confirmé à "conserver" chez Degroof Petercam, qui a ajusté son objectif de 16,5 vers 13,2 euros en dépit de la publication de chiffres trimestriels supérieurs aux attentes et d’une hausse des objectifs pour l’année en cours. "La hausse des coûts de financement nous pousse à devenir plus prudent".