Malgré un bon début de séance, la Bourse de Bruxelles termine mitigée

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé jeudi, certaines profitant encore de l'élan d'optimisme insufflé par le discours du président de la Fed de la veille.

Bourse de Bruxelles, Euronext
The bell pictured during the bell ceremony ahead of the 2018 year results of Roularta Media Group, at the NYSE Euronext Brussels Stock Exchange, Friday 01 March 2019. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé jeudi, certaines profitant encore de l'élan d'optimisme insufflé par le discours du président de la banque centrale américaine de la veille, tandis que Londres a été lestée par les secteurs minier et pétrolier.

Malgré un bon début de séance, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles a maintenu ses gains limités à 0,35 % à la clôture de 3 697,81 points.

De son côté, la Bourse de Paris a gagné 0,23% à 6.753,97 points. Par ailleurs, Francfort a pris 0,65%, Milan 0,31% mais Londres a cédé 0,19%.

Valeurs de clôture du jeudi 1er décembre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 56,89      (56,05)
  • Ackermans + 152,10  (151,00)
  • Aedifica + 75,90      (74,95)
  • Ageas + 39,10      (38,47)
  • Aperam - 29,66       (29,80)
  • arGEN-X - 387,00   (390,00)
  • Cofinimmo + 83,10      (82,90)
  • Colruyt + 25,66      (25,18)
  • D'Ieteren + 182,60  (180,70)
  • Elia + 138,80  (136,00)
  • Galapagos - 38,08       (38,11)
  • GBL + 77,96      (76,62)
  • KBC + 52,82      (52,74)
  • Proximus + 10,38      (10,00)
  • Sofina + 213,00  (205,60)
  • Solvay + 94,20      (93,88)
  • UCB - 71,74       (76,78)
  • Umicore + 34,78      (34,20)
  • VGP + 77,70      (76,70)
  • WDP + 25,88      (25,30)

L'avis du Broker sur Cofinimmo, Intervest Offices & Warehouses et UCB :

Cofinimmo (+0,1% à 82,95 euros) a été descendu de "surpondérer" vers "sous-pondérer" chez Barclays, l’objectif étant lourdement ajusté de 110 vers 80 euros. L’analyste estime que les conditions financières sont particulièrement défavorables pour la stratégie de croissance, et remettent en question la capacité de trouver des financements pour assurer la croissance du portefeuille. Dans le même temps, le courtier britannique a également confirmé Aedifica (+1,3% à 75,9 euros) à "sous-pondérer", avec un objectif reculant de 74 vers 60 euros. "Les deux groupes vont devoir attendre des conditions plus favorables pour reprendre leur trajectoire de croissance, voire même vendre certains actifs."

Intervest Offices & Warehouses (-5,2% à 19,44 euros) a été maintenu à "acheter" chez KBC Securities, l’objectif de cours étant descendu de 33 vers 29,5 euros afin de prendre en compte l’augmentation de capital (de 49,2 millions d’euros) annoncée en début de séance. L’analyste souligne les nombreux projets importants actuellement en développement dans le portefeuille, sur lesquels la direction va désormais pouvoir se concentrer.

Pourquoi Intervest Offices&Warehouses plonge en Bourse

UCB (-6,2% à 72 euros) a été confirmé à "neutre" chez JPMorgan, l’objectif étant ajusté de 120 vers 105 euros. L’analyste s’attend à un fort recul du résultat par action pour l’année prochaine, notamment suite à l’apparition de produits génériques pour le Vimpat (épilepsie). "Les marges seront également mises sous pression par le lancement commercial de plusieurs médicaments et par la hausse des coûts salariaux."