Les Bourses européennes en modeste hausse, le Bel 20 à +0,74%

Les Bourses européennes ont fini modestement dans le vert lundi, avant d'être inondées de résultats d'entreprises et de statistiques économiques qui pourraient, au fil de la semaine, les éclairer sur les risques de récession.

Bourse de Bruxelles, btiment, le soir.jpg
©Shutterstock

Après un sursaut à proximité des 3.900 points lundi matin, l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles devait hésiter avant de repartir à la hausse en milieu d'après-midi jusqu'à confirmer une avance de 0,74%, à 3.889,84 points, avec 15 de ses éléments dans le vert, Sofina (222,20) et VGP (94,20), en tête avec des gains de 5,51 et 2,39%.

Les indices ont avancé de 0,52% à la Bourse de Paris, de 0,46% à la Bourse de Francfort et de 0,18% à la Bourse de Londres. Vendredi, ils avaient déjà rebondi au lendemain d'un trou d'air.

Valeurs de clôture du lundi 23/01 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

AB InBev - 54,96 (55,02)

Ackermans - 162,50 (162,60)

Aedifica + 83,75 (82,20)

Ageas + 44,22 (43,99)

Aperam + 35,59 (35,32)

arGEN-X + 363,00 (355,50)

Cofinimmo + 86,20 (84,80)

Colruyt - 24,10 (24,45)

D'Ieteren + 174,10 (170,80)

Elia + 135,00 (134,20)

Galapagos + 43,15 (42,57)

GBL + 79,02 (78,46)

KBC - 67,16 (67,18)

Proximus + 9,56 (9,53)

Sofina + 222,20 (210,60)

Solvay - 103,45 (103,65)

UCB + 77,02 (76,82)

Umicore + 34,32 (34,07)

VGP + 94,20 (92,00)

WDP + 28,70 (28,54)

Avis des brokers pour UBS, Galapagos et Ageas :

UBS s’est penché sur les cas de deux groupes immobiliers, avec pour conséquence une baisse des objectifs de cours de 110 vers 105 euros chez Cofinimmo (+1,7% à 86,2 euros) et de 115 vers 105 euros chez Aedifica (+1,9% à 83,75 euros), les deux avis étant maintenus à "acheter". L’analyste souligne que la hausse des taux a un impact négatif sur la valeur intrinsèque des deux groupes, mais préfère Aedifica à Cofinimmo en raison du plus faible endettement et de l’exposition plus élevée sur les maisons de repos.

Galapagos (+1,4% à 43,15 euros) a été remonté de "vendre" vers "conserver" chez Jefferies, qui a fixé son objectif de cours à 43,7 euros. L’analyste souligne avoir maintenu inchangées ses attentes pour l’utilisation de la trésorerie et pour les frais de recherche et développement. "Le groupe ne va pas commercialiser de nouveaux médicaments durant les prochaines années, et va continuer à se concentrer sur le développement du pipeline". A partir de 2024, la consommation de trésorerie devrait toutefois fortement se réduire lorsque le Jyseleca (Filgotinib) sera devenu un produit bénéficiaire.

Ageas (+0,5% à 44,22 euros) a été confirmé à "sous-pondérer" chez JP Morgan Cazenove, l’objectif étant relevé de 34 vers 40 euros. Cette révision est intervenue avant la publication des chiffres de l’exercice 2022, prévue pour le 22 février. "Nous avons laissé globalement inchangées nos attentes, et nous avons légèrement remonté nos prévisions pour l’assurance-vie en Asie suite à la récente hausse des marchés boursiers dans cette région".

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...