• Le Dow Jones Industrial Average prenait 0,44% à 27.409,06 points vers 13H50 GMT.
  • Le Nasdaq reculait de 0,25% à 10.936,07 points.
  • L'indice élargi S&P 500 s'appréciait de 0,10% à 3.318,99 points.

La Bourse de New York avait nettement rebondi mardi, mettant fin à plusieurs séances de repli, dans un marché rassuré par les bonnes performances des géants Amazon, Apple, Facebook et Alphabet: le Dow Jones avait gagné 0,52% et le Nasdaq était monté de 1,71%.

"Le marché pourrait aller dans un sens comme dans l'autre aujourd'hui", estime Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Il y a l'espoir que le mouvement de rebond va se poursuivre aujourd'hui, mais il y a également la crainte que les géants boursiers ne gâchent la fête", résume l'expert.

Amazon (-1,34%), Alphabet (-0,93%), la maison mère de Google, et Apple (-0,38%) étaient en effet en repli.

Nike flambait en revanche de 8,64%, soutenant le Dow Jones. L'équipementier sportif a agréablement surpris Wall Street mardi après la clôture en affichant de solides ventes de ses articles en Chine et sur ses plateformes électroniques.

L'indice vedette de Wall Street était aussi aidé par la hausse de Johnson & Johnson (+1,54%). La compagnie est devenue mercredi le quatrième groupe pharmaceutique à lancer aux Etats-Unis un essai clinique de phase 3 sur un vaccin expérimental contre le Covid-19 en une seule dose, avec 60.000 personnes sur trois continents.

Les acteurs du marché ont en outre bien accueilli mardi soir l'accord budgétaire entre la Chambre américaine des représentants et la Maison Blanche pour éviter l'assèchement soudain des financements du gouvernement le 30 septembre, qualifié de "shutdown".

Le marché suivra par ailleurs mercredi le témoignage devant des parlementaires américains du président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, qui s'est déjà exprimé la veille.

M. Powell avait notamment réitéré l'engagement de la Fed à soutenir l'économie américaine aussi longtemps que nécessaire.

Parmi les autres valeurs du jour, Tesla chutait de 5,69%, les investisseurs semblant déçus des annonces du constructeurs de véhicules électriques haut de gamme mardi lors de sa "journée de la batterie". Elon Musk, le patron de Tesla, a notamment fait part de son objectif de réduire de moitié le coût des batteries et de mettre en vente une voiture électrique à 25.000 dollars d'ici trois ans.