L'indice Nasdaq, qui regroupe les grands noms de la tech, est monté de 3,69% à 13.073,82 points.

Les géants numériques que sont Amazon, Facebook, Apple et Alphabet (la maison mère de Google) ont tous grimpé d'environ 4% mardi.

Le Dow Jones est lui monté de 0,10% à 31.832,74 points et l'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 1,42% à 3.875,44 points.

"Cette hausse conséquente est un signe fort que le Nasdaq a peut-être touché un plancher", indique Peter Cardillo de Spartan Capital Securities.

L'indice à forte coloration technologique de Wall Street avait en effet souffert la semaine dernière et lundi d'une rotation sectorielle au détriment des valeurs de la tech et au profit des valeurs cycliques, particulièrement dépendantes de la conjoncture.

Les acteurs du marché anticipent un retour à la normale de l'économie américaine et mondiale cette année grâce aux campagnes de vaccination et au ralentissement de la propagation de la pandémie.

La promulgation imminente du plan de relance de Joe Biden renforce les espoirs d'un redémarrage rapide. Le texte, qui comprend des aides totalisant 1.900 milliards de dollars, va être soumis mercredi au vote de la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates.

Une reprise trop rapide fait craindre à certains observateurs une surchauffe de l'économie qui contraindrait la Réserve fédérale à rehausser ses taux directeurs.

Par conséquent, les rendements obligataires, qui évoluent en sens inverse des prix, ont augmenté ces dernières semaines. Mais mardi, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américain reculait et s'établissait à 1,53%.

Parmi les valeurs du jour, GameStop s'est envolé de 27% et affiche des gains de près de 80% depuis le début de la semaine. L'action de la chaîne de magasins de jeux vidéo, prisée des boursicoteurs, connait une nouvelle ascension fulgurante après la saga de fin janvier qui l'avait déjà propulsée à des sommets et avait fait souffler un vent de panique sur Wall Street.

Lundi, l'entreprise a annoncé la mise en place d'un comité stratégique au sein du conseil d'administration chargé d'accélérer la transition digitale de l'entreprise et dirigé par l'actionnaire activiste Ryan Cohen.

Tesla, qui avait chuté lors des dernières séances comme les autres grands noms du Nasdaq, a retrouvé des couleurs en grimpant de presque 20%. Le constructeur de véhicules électriques a aussi profité de bons chiffres de ventes en Chine en février.

Beyond Meat, qui propose des alternatives végétales à la viande, a gagné 3,16%. La start-up américaine a annoncé élargir son partenariat avec la chaîne de grands magasins Walmart (+0,79%) et proposera désormais ses saucisses "Hot Italian" dans environ 400 enseignes aux Etats-Unis en plus de ses autres produits déjà disponibles.

MoneyGram est monté de 4,62%. Le spécialiste américain des transferts d'argent internationaux a mis fin à son partenariat stratégique avec Ripple, une start-up spécialisée dans la blockchain ayant développé sa propre cryptomonnaie, XRP. Les entreprises n'ont pas détaillé les raisons de l'arrêt de cette collaboration.

Le fabricant de vélos d'appartement connectés Peloton s'est envolé de 14,47% après avoir annoncé qu'il comptait se lancer en Australie avant la fin de l'année.