Les grands indices de la Bourse de New York ont connu des fortunes diverses mercredi, le Dow Jones Industrial Average faisant une pause après un début de semaine en trombe et le Nasdaq atteignant un nouveau record.

Son indice vedette, le Dow Jones, a cédé 0,30% à 25.734,97 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,95% à 10.154,63 points et l'indice élargi S&P 500 est monté de 0,50% à 3.115,86 points.

Les acteurs du marché ont pris connaissance en début de journée d'un rapport de la firme de service aux entreprises ADP selon lequel 2,4 millions d'emplois privés ont été créés en juin aux Etats-Unis.

Ce chiffre est inférieur aux attentes (+3,75 millions) et en baisse par rapport au mois précédent après la révision à la hausse des données du mois de mai (+3,07 millions contre -2,7 millions précédemment).

Par ailleurs, l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis s'est nettement redressée en juin, après avoir plongé à cause de la pandémie, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association ISM.

Sur le front sanitaire, le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a publié des résultats encourageants d'un essai clinique de phase précoce sur un vaccin contre le coronavirus.

Le titre du groupe est monté de 3,18%.

Dans les minutes de sa dernière réunion monétaire, la Réserve fédérale a quant à elle de nouveau laissé entendre que la reprise de l'économie américaine prendrait du temps.

"C'est ce qui a restreint quelque peu le marché", note Peter Cardillo de Spartan Capital Securities, qui rappelle que la poussée des cas de contaminations au coronavirus dans de nombreux Etats américains est le principal motif d'inquiétude pour les investisseurs.

"Nous observons des niveaux difficiles à justifier étant donné les possibles conséquences économiques", abonde Chris Low de FHN Financial.

"Mais il est aussi compliqué de parier contre ce marché", précise l'expert.

La veille, Wall Street avait achevé son meilleur trimestre en plus de deux décennies.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait, s'établissant à 0,6742% vers 20H20 GMT contre 0,6561% mardi soir.