L'action de la biotech argenx reculait de plus de six pour cent lundi matin en Bourse, après l'annonce de la fin d'une collaboration avec une filiale du géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson, autour du développement et de la commercialisation d'un médicament contre la leucémie aigüe myéloïde. L'accord, qui avait alors été présenté comme le plus important conclu jusque-là par argenx, avait été signé en 2018 et portait sur l'anticorps cusatuzumab. En vertu du partenariat, argenx a reçu un paiement initial de 300 millions de dollars et un investissement en capital de 200 millions de dollars de la part de Johnson & Johnson. A cela se sont ajoutés 25 millions de dollars de paiement d'étape.

La raison de la fin du partenariat n'est pas précisée. Argenx récupère dès lors tous les droits sur le cusatuzumab dans lequel il dit continuer de croire.