L'indice vedette de la Bourse de New York accélérait ses gains en milieu de séance mercredi, le retour de Joe Biden au rang de favori des primaires démocrates faisant bondir les valeurs du secteur de la santé.

Vers 18H35 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 3,20%, à 26.746,30 points. Cette progression était emmenée par celle de l'assureur United Health, qui s'envolait de 9,48%, ainsi que celle des laboratoires pharmaceutiques Pfizer (+5,35%) et Johnson & Johnson (+4,66%), tous membres de l'indice.

L'ancien vice-président américain Joe Biden est redevenu le favori des primaires démocrates à l'issue d'un "Super Tuesday" plein de surprises où il a remporté au moins neuf des 14 Etats en jeu lors de cette journée électorale déterminante. Ces résultats bouleversent la donne en l'installant dans un duel de longue haleine avec le socialiste Bernie Sanders.

Alors que la victoire à la primaire démocrate de M. Sanders, favorable à la mise en place d'un grand système de santé publique, apparaît désormais moins probable, le sous-indice représentant le secteur de la santé bondissait de 4,46% mercredi.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 2,66% et le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, de 2,78%.

Comme le Dow Jones, ils profitent aussi "d'un rebond après la forte chute déclenchée (mardi) par la baisse surprise des taux de la Fed d'un demi-point de pourcentage", remarquent les analystes de Charles Schwab.

Le fait que les responsables de la Fed décident d'une mesure drastique en dehors du calendrier habituel des réunions monétaires, une première depuis la crise financière de 2008, avait davantage alarmé que rassuré les courtiers de Wall Street.

© AFP