Voici notre sélection d'analyses de courtiers du jour à propos de GIMV, KBC, AB Inbev.

GIMV (-0,40 % à 49,90 euros) a été confirmée à "conserver" chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant descendu de 56 vers 50 euros afin de prendre en compte la baisse des marchés financiers suite au déclenchement de l’épidémie. "Il est prématuré d’estimer correctement l’impact de la crise, mais le groupe dispose de liquidités importantes qui devraient lui permettre de saisir les opportunités qui se présenteront ; ainsi que d’une équipe dirigeante expérimentée capable de traverser la tempête actuelle". L’analyste souligne que la confiance de la direction s’est traduite par le maintien du dividende.

KBC (-4,89 % à 43,22 euros) a vu son objectif descendre de 51 vers 46 euros chez la Deutsche Bank, qui a confirmé son avis à "conserver". Cette révision est la dernière d’une longue liste de baisses sur les objectifs du groupe bancaire, provoquées par l’annonce de perspectives blafardes pour le reste de l’année. "Plusieurs facteurs vont peser sur les résultats, mais le groupe reste bien capitalisé, avec une prime qui reste importante par rapport au secteur"

AB Inbev (-21,74 à 37,33 euros) a été relevé de "sous-pondérer" vers "neutre" chez JP Morgan Cazenove, l’objectif étant confirmé à 36 euros. L’analyste souligne que la visibilité sur les résultats 2020 est très limitée, "mais nous pensons que le brasseur devrait être en mesure de limiter l’impact, car les ventes supplémentaires dans les supermarchés devraient être en mesure de compenser partiellement les ventes perdues dans les bars et autres restaurants". L’analyste estime que le risque baissier est désormais limité.