Après une ouverture en légère hausse lundi, le BEL 20 et ses voisins européens devaient rapidement évoluer dans le désordre. 

Notre indice de référence était quasi stationnaire vers 11h à 3.015 points après avoir changé de couleur à plusieurs reprises, ses éléments étant équitablement partagés entre hausses et baisses. Il était freiné par AB InBev (41,55) qui cédait 0,6 pc en compagnie d'ING (4,72) et KBC (44,43), en baisse de 2,5 et 0,8 pc.

Il était par contre soutenu par Ageas (32,86) avec un bond de 4,1 pc.

Galapagos (197,70) et arGEN-X (135,40) s'appréciaient de 2,1 et 0,8 pc à l'inverse de Solvay (69,40) et UCB (85,00) qui reculaient de 0,2 pc chacune.

Umicore (36,79) gagnait 0,9 pc, ce que perdait Aperam (21,63).

Aedifica (92,20) et Cofinimmo (124,20) étaient positives de 1 et 0,6 pc, WDP (24,02) de 0,2 pc.

Barco (141,50) et GBL (70,94) valaient 0,8 pc de moins que vendredi tandis que Proximus (21,40) et Telenet (34,86) gagnaient 0,9 et 0,2 pc, Orange Belgium (15,48) s'appréciant par ailleurs de 1,7 pc tandis que Bpost (6,07) concédait 0,5 pc.

Colruyt (54,48) s'effritait contrairement à Ahold Delhaize (22,62), en hausse de 1,4 pc.

Des gains de plus de 3 pc étaient notés en Intervest Offices (22,60) et Retail Estates (49,65) alors que Balta (1,46) et Greenyard (4,92) bondissaient de 9,4 et 6,5 pc.

Kinepolis (33,95) et Agfa-Gevaert (3,81) remontaient de 1,9 et 1 pc, Deceuninck (1,42) gagnant 3,2 pc après l'annonce d'une reprise d'activité.

Asit (0,31) bondissait de 14,8 pc tandis qu'Oxurion (2,69) et Bone Therapeutics (2,54) gagnaient 4,6 et 4,1 pc, MDxHealth (0,79) et Biocartis (4,14) étant positives de 3,4 et 2,6 pc.

L'euro s'inscrivait à 1,0863 USD dans la matinée de lundi, contre 1,0880 USD vendredi dernier vers 16H30. L'once d'or cédait 10,70 dollars à 1.677,80 dollars et le lingot se négociait autour de 49.685 euros, en recul de 240 euros.