La cotation de l'action Nyrstar sur Euronext Bruxelles a repris lundi matin à l'ouverture des échanges, a indiqué la FSMA, l'autorité des marchés financiers. 

Le titre avait été suspendu vendredi après-midi dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse. Le spécialiste du zinc avait ensuite confirmé dans la soirée le report d'une assemblée générale extraordinaire des actionnaires prévue ce mardi 30 juin, qui devait se prononcer sur la mise en liquidation de la société. Nyrstar, au bord de la faillite, a été "secourue" par son actionnaire principal, Trafigura, via la création d'une nouvelle entité britannique, NewCo, dans laquelle ont été placés les actifs de Nyrstar. Trafigura s'est adjugé 98% du capital de NewCo, contre 2% seulement aux petits actionnaires belges de l'entreprise, qui s'estiment lésés par une opération qu'ils jugent illégale.

Ils avaient introduit une action en référé à Anvers pour demander le report de cette assemblée générale extraordinaire de ce 30 juin car ils craignaient que la liquidation de la société y soit votée par l'actionnaire majoritaire.

Vendredi après-midi, la cotation de l'action avait finalement été suspendue dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse. Les rumeurs évoquaient alors une décision de justice donnant tort à Nyrstar.

La confirmation est arrivée vendredi soir, le spécialiste du zinc reconnaissant qu'un tribunal d'Anvers avait partiellement accepté la demande des actionnaires minoritaires. L'assemblée générale extraordinaire des actionnaires prévue ce 30 juin et qui devait s'exprimer sur la proposition de mise en liquidation de la société a dès lors été reportée.

L'assemblée générale annuelle et une autre AG extraordinaire, qui doit se pencher sur le changement de dénomination de la société et les modifications des statuts au nouveau Code des sociétés et des associations, restent, elles, bien prévues ce mardi, avait précisé Nyrstar vendredi soir.