Le soutien de Umicore (39,35) qui bondissait de 6,64%, permettait à la Bourse de Bruxelles de se hisser et se maintenir au-dessus des 3.700 points. Notre indice vedette gagnait finalement 0,77 % à 3.701,71 points avec 10 de ses éléments en hausse. Aperam (33,46) et ING (8,10) suivaient avec des plus-values de 3,53 et 2,45 %, KBC (60,66) et Ageas (42,50) s'appréciant de 0,53 et 0,83 %.

La Bourse de Francfort a fini en hausse, le Dax gagnant 1,06 % dans un marché tiré par le constructeur Volkswagen et les espoirs d'une approbation avant Noël d'un vaccin dans l'UE. L'indice vedette a gagné 139,71 points, à 13.362,87 points, amplifiant son gain de la veille. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,05%, à 29.743,89 points.

"La nouvelle de l'approbation précoce des vaccins est une lueur d'espoir au milieu de la pandémie", commente Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

La Bourse de Paris a terminé près de l'équilibre (0,04%), restant incertaine face aux conséquences de la crise sanitaire sur l'économie mondiale malgré l'espoir d'un plan de soutien budgétaire américain et le début des campagnes de vaccination contre le Covid-19. L'indice CAC 40 a pris 2,47 points à 5.530,31 points.

La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,28%, plombée par le cours des multinationales qui souffrent de la fermeté de la ligne sur fond d'espoirs quant à un accord commercial entre Londres et Bruxelles. A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 18,51 points à 6.513,32 points.

Même si le Premier ministre Boris Johnson reste pessimiste sur l'issue des négociations commerciales, "de nombreux analystes considèrent qu'un accord pourrait bien survenir d'ici la fin de la semaine", souligne Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Valeurs de clôture du 15 décembre 2020 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 57,93 (57,60)
  • Ackermans - 118,80 (118,90)
  • Aedifica - 94,00 (94,90)
  • Ageas + 42,50 (42,15)
  • Aperam + 33,46 (32,32)
  • arGEN-X - 249,40 (254,00)
  • Barco + 18,02 (17,66)
  • Cofinimmo + 121,80 (121,40)
  • Colruyt - 49,11 (49,20)
  • Galapagos - 97,06 (98,12)
  • GBL + 82,36 (81,72)
  • ING + 8,10 (7,91)
  • KBC + 60,66 (60,34)
  • Proximus - 17,20 (17,32)
  • Sofina - 263,00 (264,50)
  • Solvay + 98,70 (97,40)
  • Telenet - 34,36 (34,64)
  • UCB - 86,62 (87,40)
  • Umicore + 39,35 (36,90)
  • WDP - 27,50 (27,72)

L'avis du Broker pour Umicore, Bpost et AB InBev

Umicore (+6,6% à 39,35 euros) a vu ses objectifs remontés à deux reprises par les courtiers belges, suite à l’annonce d’un relèvement de ses objectifs pour 2020, soit de 35 vers 39 euros chez Degroof Petercam et de 37 vers 40 euros chez KBC Securities. Les deux courtiers ont également maintenu leur recommandation à « conserver », mais soulignent que les incertitudes restent importantes pour les activités liées aux véhicules électriques, tandis que le manque de visibilité sur cours des métaux précieux devrait également rester important.

Bpost (+2,8% à 8,94 euros) a été relevé de « conserver » vers « acheter » chez ING, l’objectif passant de 8,25 vers 11 euros. L’analyste souligne que le cours reflète désormais la déception provoquée par la nouvelle politique de distribution aux actionnaires, et que le marché devrait désormais se concentrer sur les perspectives de croissance pour le groupe postal. « En outre, la valorisation est actuellement la plus attractive sur l’ensemble du secteur, tandis que le commerce sur internet reste encore relativement peu important en Belgique ». Il souligne enfin que les attentes du marché sont faibles, avec des risques de surprises positives.

AB Inbev (+0,6% à 57,93 euros) a vu sa recommandation confirmée à « neutre » chez Goldman Sachs, le courtier relevant son objectif vers 51 euros avec de prendre en compte les dernières tendances sur le marché des changes, ainsi que les tendances opérationnelles chez les grands producteurs de biens de consommation. De son côté, HSBC a confirmé son avis à « neutre », avec un objectif relevé vers 56 euros.