Placements & Marchés

Les prix à la production se sont inscrits en baisse le mois dernier en Chine pour la première fois depuis trois ans, un nouveau signe inquiétant pour la deuxième économie mondiale en pleine guerre commerciale avec les Etats-Unis.

L'indice des prix sortie d'usine est tombé en juillet à -0,3% sur un an, a annoncé vendredi le Bureau national des statistiques. L'indice des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation, s'est de son côté inscrit en hausse de 2,8% sur un an, au plus haut depuis 17 mois.

Ces statistiques sont encore plus mauvaises qu'annoncé par les économistes: les experts interrogés par l'agence financière Bloomberg tablaient en moyenne sur un repli de seulement 0,1% pour les prix à la production, mais sur une accélération moindre des prix à la consommation (+2,7%).

En juin, les prix à la production étaient restés stables (0% de variation sur un an), tandis que les prix à la consommation étaient en hausse de 2,7%.

"La Chine perd sur les deux tableaux", a remarqué dans une note Julian Evans-Pritchard, spécialiste de la Chine au cabinet Capital Economics. "D'un côté, l'accélération des prix à la consommation pèse sur la confiance des ménages et la croissance des revenus réels, de l'autre la retour de la déflation à la sortie des usines va mettre encore plus sous pression les bénéfices dans l'industrie", a-t-il observé. Dans ces conditions, il est à attendre que la Banque centrale desserre sa politique monétaire, a-t-il prévu.

Grippe porcine

Les prix à la consommation ont été à nouveau soutenus par la flambée des prix du porc (+27% après +21,1% en juin sur un an), le cheptel en Chine étant décimé par une épidémie de grippe porcine africaine.

Apparu l'été dernier dans le nord-est du pays, le virus s'est propagé dans la plupart des régions. Officiellement, plus d'un million de porcs sont morts ou ont été abattus depuis le début de l'épidémie, mais ce chiffre serait largement sous-estimé, selon plusieurs analystes.

La viande de porc tient une place considérable dans l'alimentation en Chine. Hors alimentation, l'indice des prix à la consommation s'est légèrement replié en juillet, tombant à +1,3% contre +1,4% en juin.

Alors que le président américain Donald Trump a annoncé pour début septembre de nouveaux droits de douane punitifs sur la quasi-totalité des produits chinois, les statistiques de juillet sont négatives pour le géant asiatique, victime d'une faiblesse de la demande tant intérieure qu'extérieure: baisse des importations, recul de l'activité manufacturière, ralentissement dans les services...

Les exportations se sont redressées en juillet, mais d'un petit 3,3%.