Un article d'Isabelle de Laminne, responsable du blog MoneyStore

Pour bien investir en or physique, il convient d’être attentif à certains facteurs spécifiques à ce placement. Le point avec Didier Jacques, Administrateur-délégué de Gold and Forex International.

  • A quel prix ?

L’or a un prix qui est le même partout dans le monde. Il est exprimé en dollars pour une once d’or. Cependant, les intermédiaires prennent une commission sur ce prix. Par exemple, pour une pièce Napoléon de 20 francs, la prime pourrait être de -1,04% à la vente et de +2,35% à l’achat. A titre indicatif, les pièces sont généralement plus chères à l’achat que les lingots. La prime varie aussi d’un type de pièce à l’autre.

  • Que faut-il acheter ?

En général, on préconise d’acheter plutôt des petits lingots ou des pièces qui sont plus faciles à négocier et à transporter que des gros lingots. Les petits lingots ou les pièces sont également plus faciles à traiter en cas de donation ou de partage dans le cadre d’une succession.

Avant d’acheter, il faut regarder l’état du marché. Parfois, des petits lingots se traiteront avec une meilleure prime que des pièces. Parfois, ce sera l’inverse.

  • Où faut-il acheter ?

Il faut être attentif à l’endroit où l’on va traiter son or physique à l’achat et à la vente. Il vaut mieux, dans tous les cas, privilégier un professionnel dont c’est le métier et qui a pignon sur rue. Un banquier, un bureau de change, une société de bourse ou un courtier en or seront donc à privilégier pour effectuer une transaction en or physique. On peut faire une première recherche sur Internet pour comparer les prix chez différentes maisons qui ont pignon sur rue. Dans ce cas, il faut être attentifs à la mise à jour des cours : il faut que cette mise à jour soit très fréquente.

  • Comment veiller à la qualité ?

Pour s’assurer de la qualité de la pièce achetée, on peut la faire sceller lors de l’achat avec le logo de la firme qui a vendu la pièce pour pouvoir plus aisément se tourner vers le même intermédiaire lors de la revente. En ce qui concerne l’usure de la pièce, une certaine usure est parfois admise par le marché mais si la pièce est très abîmée, sa valeur sera bien sûr moindre.

  • Quels sont les avantages et inconvénients d’un placement en or physique ?

En marge d’un placement en or physique, on peut investir dans des certificats, des ETF sur l’or ou des mines d’or. Avec un placement en or physique, on est certain de détenir de l’or. Il n’y pas de doute sur les stocks sous-jacents. L’inconvénient c’est qu’il faut se déplacer pour le revendre alors qu’un ETF peut se traiter comme une action. Il faut aussi stocker cet or, ce qui suppose souvent la location d’un coffre-fort dans une banque. L’or est considéré comme une valeur-refuge en cas de krach boursier. Il peut être facilement revendu quand les titres en portefeuille baissent et que l’on a besoin de liquidités. Il vaut alors mieux diversifier ses avoirs en or : à la fois sous forme d’ETF, d’or physique, de pièces et de lingots. Par ailleurs, l’or ne rapporte rien comme intérêts ou dividendes, il faut donc compter uniquement sur la plus-value. Une plus-value qui, rappelons-le, n’est pas taxée en Belgique !


Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi sur MoneyStore :

Est-ce que l’or est un bon investissement à long terme ?

Infographie du mois (février 2019) : Quel potentiel pour l’or ?

Hit-parade des fonds (décembre 2018) : quels sont les facteurs qui ont influencé l’or à la baisse ?