Ce qui semble surprenant pour les observateurs alors que la société est déjà prête. Les actionnaires souhaitent avoir plus de temps pour se préparer, selon le quotidien financier néerlandais Financieele Dagblad. Ils ne sont pas pressés non plus car l'entreprise a offert ses meilleures performances à la faveur des confinements durant la pandémie. Ce report d'une entrée en bourse est inhabituel alors que poursuivre l'attente comporte des risques. L'appréciation du marché boursier peut évoluer rendant les investisseurs timides si bien que l'introduction en bourse peut s'avérer un échec.

Coolblue vise une valeur d'introduction d'environ des 3 à 6 milliards d'euros selon les initiés.

La plateforme n'a pas encore formellement confirmé son intention d'entrer en bourse, mais en février dernier son PDG et fondateur, Pieter Zwart, a confié que l'entreprise y songeait fortement. Des premiers contacts avec des actionnaires potentiels ont aussi eu lieu au cours des dernières semaines.