Pas simple, la vie des épargnants… Dans un contexte de taux très bas - et visiblement cela risque de durer un bon moment - laisser ses économies dormir sur un compte d’épargne ne rapporte quasi plus rien. En réalité, l’épargnant perd même virtuellement de l’argent si l’on tient compte de l’inflation. Bref, ce n’est pas la joie. 

Quelles alternatives dès lors? Investir en actions? Une récente étude de la banque ING vient de démontrer que la défiance des Belges n’a jamais été aussi grande envers les placements à risque. 

Et même si les marchés financiers ont retrouvé quelques couleurs ces dernières semaines, l’investisseur anxieux sera probablement refroidi par les risques géopolitiques - le Brexit, la guerre commerciale Chine-États-Unis ou la flambée des prix du pétrole - du moment. 

Alors que faire? Dès ce 17 septembre et pendant une semaine, La Libre analyse ces placements alternatifs qui pourraient rapporter à terme à l’épargnant davantage que les miettes d’un compte d’épargne. 

Ce mardi, investir dans les pièces de monnaie de collection, un bon plan ?