Les cours du pétrole se maintenaient en forte hausse lundi après l'officialisation par la Maison Blanche de la fin des exemptions qui permettaient à huit pays l'achat de pétrole iranien malgré des sanctions américaines.

Vers 12H50 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en mai, gagnait 2,17% à 65,39 dollars dans les transactions électroniques précédant l'ouverture des marchés.

Le baril de Brent, référence européenne, pour juin, progressait de 2,51% à 73,78 dollars.

Les cours du brut qui évoluaient à leurs plus hauts niveaux depuis la fin 2018, avaient déjà fortement augmenté quelques heures auparavant, après la publication d'informations de presse sur le sujet.

A partir de début mai, huit pays, dont la Chine, l'Inde, la Corée du Sud et la Turquie, seront exposés à des sanctions américaines s'ils continuent d'acheter du pétrole iranien. La décision vise à "porter à zéro les exportations" de brut iranien, a affirmé la Maison Blanche.