La compagnie aérienne EasyJet et le croisiériste Carnival vont quitter l'indice vedette de la Bourse de Londres après avoir vu leur cours s'effondrer en raison de la pandémie de coronavirus.

Ces deux titres, ainsi que le fournisseur d'énergie Centrica et le fabricant d'équipements aéronautiques Meggitt, quitteront le FTSE-100, qui regroupe les 100 plus grandes capitalisations, à partir du lundi 22 juin, a annoncé mercredi l'opérateur boursier London Stock Exchange.

Carnival et EasyJet payent leur effondrement en Bourse au plus fort de la pandémie pendant le confinement, qui a mis un coup d'arrêt brutal à leur activité.

Ces valeurs repartent toutefois de l'avant depuis plusieurs jours grâce aux espoirs entourant la réouverture des frontières et le redémarrage du tourisme à l'approche de la saison d'été.

Malgré ce rebond, Carnival perd encore les deux tiers de sa valeur en Bourse depuis le début de l'année et EasyJet près de la moitié.

Les quatre titres relégués seront remplacés par le groupe de sécurité informatique Avast, le spécialiste des paris GVC, l'entreprise de réparations à domicile Homeserve et le groupe de bricolage Kingfisher.