Placements & Marchés

De grands noms de Wall Street, dont les banques Morgan Stanley, Bank of America et le fonds Fidelity, ont annoncé lundi leur intention de lancer une nouvelle plateforme boursière à frais réduits, visant à concurrencer les Bourses établies comme le New York Stock Exchange (NYSE) et le Nasdaq.

"Cette nouvelle place boursière sera détenue entièrement par ses membres fondateurs et visera à favoriser les investisseurs particuliers et institutionnels en introduisant davantage de compétition" sur le marché du courtage aux Etats-Unis, indique le groupement dans un communiqué commun.

Outre les banques Morgan Stanley, Bank of America Merrill Lynch et UBS, six autres sociétés financières se sont jointes à l'initiative: les plateformes de courtage Charles Schwab, E*TRADE et TD Ameritrade, l'entreprise de courtage à haute fréquence Virtu Financial, et les fonds Fidelity et Citadel.

L'objectif affiché de cette nouvelle structure, baptisée MEMX ou "Members Exchange", sera "d'élargir la concurrence, d'améliorer la transparence, de réduire les coûts et de simplifier l'exécution du courtage aux Etats-Unis", précise le communiqué commun.

Les marchés boursiers américains sont aujourd'hui très concentrés. Trois entreprises américaines, l'Intercontinental Exchange (ICE) --qui détient le New York Stock Exchange (NYSE)--, le Nasdaq, et le Chicago Board Options Exchange (Cboe) concentrent plus de 60% des volumes des échanges boursiers dans le pays, rappelle le Wall Street Journal.

Les neufs sociétés partenaires précisent par ailleurs qu'une demande d'enregistrement en tant que Bourse nationale sera déposée au début de cette année auprès du gendarme boursier américain, la SEC.

L'approbation par la SEC étant une procédure qui peut prendre douze mois voire davantage, l'ouverture de cette nouvelle place boursière ne verrait le jour, en cas de feu vert des autorités, pas avant 2020.

Par ailleurs, cette nouvelle Bourse américaine pourrait ne pas entrer en concurrence directe avec le New York Stock Exchange ou le Nasdaq.

MEMX aura en effet pour vocation d'"offrir un modèle de courtage simple avec des ordres basiques, (...) et une structure simple, et à bas coûts", précise le communiqué commun.