"Le plan de financement de l'Agence fédérale de la Dette pour l'année 2020 prévoit l'émission de bons d'État pour un montant de 500 millions d'euros, sur un total de 49,00 milliards d'euros d'émissions. Mais avec un taux d'intérêt négatif à 10 ans de -0,13% et des taux d'intérêt encore plus bas pour les durées inférieures à 10 ans, il y a, comme les mois précédents, une demande insuffisante de bons d'État", explique-t-elle dans un communiqué.

L'Agence de la Dette a déjà émis 39,63 milliards d'euros cette année au travers d'autres instruments, ce qui correspond à 80,88% de l'objectif pour 2020. Le taux d'intérêt moyen de ces émissions n'était que de 0,11%.

Ce n'est pas la première fois, loin de là, que l'Agence de la dette se voit contrainte d'annuler une émission de bons d'État, étant donné la faiblesse des taux.

Alors qu'il y avait traditionnellement quatre émissions de bons d'État par an (mars, juin, septembre et décembre), il n'y en a pas encore eu cette année et il n'y en avait eu qu'une seule en 2019, en mars. Elle avait permis de lever un petit 3,979 millions d'euros via un bon à 10 ans assorti d'un taux à 0,55%.

Contrairement aux obligations linéaires (Olo), les bons d'État sont destinés essentiellement aux investisseurs particuliers.