Au Pérou, une banque propose aux enfants de trier et déposer des déchets, ensuite revendus à des entreprises de recyclage, contre de l'argent. Et cette institution, la Banco Cooperativo del Estudiante Barselana, est elle-même dirigée par... un enfant de 13 ans.

À 13 ans, il est le plus jeune banquier du monde. "Il", c'est José Adolfo Quisocala Condori, un jeune péruvien, qui a fondé la première banque pour enfants. Le PDG au visage rond de la Banco Cooperativo del Estudiante Barselana, a eu l'idée de proposer aux enfants de déposer des déchets en points de collecte, afin que ceux-ci soient revendus à des entreprises de recyclage. Les sommes perçues dans l'opération atterrissent ensuite directement sur les comptes bancaires de ces enfants.

Condition sine qua non pour pouvoir ouvrir un compte dans cette banque pas comme les autres, faire un premier dépôt de 6kg de déchets. Il faut ensuite conserver un rythme de dépôt mensuel d'au moins un kilo. Mû par la volonté de développer le réflexe écologique auprès des jeunes de ce pays de 32 millions d'habitants, José Adolfo Quisocala Condori a vu son projet être récompensé lors du Prix international Unicef ​​pour le financement en 2014 et du Prix du climat pour les enfants en 2018.

Un constat tout simple et 2000 clients

Alors âgé de 7 ans, José, génie (très) précoce de la finance et de l'écologie, observe et tire deux conclusions : le Pérou a beaucoup de chemin à faire en matière de traitement des déchets et beaucoup de jeunes enfants souffrent de la pauvreté. Conciliant ces deux aspects et poussant la jeunesse à relever ce défi majeur, la Banco Cooperativo del Estudiante Barselana voyait le jour.

Depuis, la petite idée a grandi et la banque compte désormais un portefeuille de près de 2000 clients, âgés de 7 à 18 ans. Elle permet le recyclage d'une cinquentaine de tonnes de déchets chaque année. Et ce, sans parler du fait que le gouvernement péruvien ait depuis fait du recyclage l'une de ses priorités.