JPMorgan a annoncé ce mercredi qu'elle allait transférer 230 milliards de dollars d'actifs - soit 200 milliards d'euros - vers sa filiale francfortoise, alors que la période de transition de la sortie de Royaume-Uni de l'Union européenne devrait prendre fin le 31 décembre prochain.

Avec ce transfert, les actifs détenus par JPMorgan Chase & Co devraient représenter près de la moitié du total des actifs détenus par des succursales de banques étrangères établies en Allemagne. La banque américaine deviendrait ainsi l'une des plus grandes du pays. Interrogées par nos confrères du site spécialisé dans l'économie et la finance Bloomberg, des sources proches du dossier ont indiqué que l'institution financière prévoyait de finir la migration de ses actifs d'ici à la fin de l'année.

Dans les faits, les actifs de la banque américaine déplacés de Londres à Francfort représentent un peu moins de 10% du total du bilan financier de JPMorgan.

Transfert de ressources humaines également

Cette déclaration intervient alors que la banque avait déjà annoncé, la semaine passée, que 200 employés de sa filiale londonienne allaient déménager vers Paris, Francfort, Milan et Madrid.

Outre le Brexit, JPMorgan tente de réaffirmer sa position outre-Rhin. Pour ce faire, il est prévu que sa filiale allemande, JPMorgan AG, cherche à développer son activité dans les domaines de la banque d'investissement, de la banque d'entreprise et la gestion de patrimoine. Celle-ci compte également tripler ses fonds propres d'ici à la fin de l'année pour atteindre 16,7 milliards d'euros.