A la Bourse de Bruxelles, Kinepolis perdait en cours de séance plus de 10% (-11,22%).

La raison principale ? Le report de sortie de films et notamment de Mourir peut attendre, le prochain James Bond, qui a en effet de graves conséquences pour les exploitants. Prévu pour début novembre, le blockbuster ne sortira finalement pas avant le 2 avril 2021.

La chaîne a subi une perte nette de 30 millions d'euros au cours des six premiers mois. Récemment, le patron du groupe, Eddy Duquenne, a estimé que la position financière de l'entreprise, et le fait qu'elle soit propriétaire des salles, lui permettrait de résister longtemps à la crise. Du point de vue des analystes, les cours actuels de l'action Kinepolis sont une opportunité d'achat.