L'e-sport a généré 62,5 millions de dollars de recettes en Allemagne l'an dernier, soit une hausse de 22% par rapport à 2017. 

L'argent provient principalement de la vente de tickets pour assister aux compétitions, des droits de retransmission et surtout du sponsoring, ressort-il lundi d'une étude du bureau de consultance PwC, publiée à l'occasion de la convention Gamescom de Cologne. Une autre étude de Deloitte chiffrait elle les revenus à 70 millions d'euros.

Le seul sponsoring, qui a généré 40% des recettes l'an dernier, pourrait atteindre un montant de 60 millions de dollars d'ici 2023, selon PwC.

Loin derrière les USA, la Corée du Sud et la Chine

L'Allemagne, premier marché européen pour l'e-sport, reste loin du trio de tête composé des Etats-Unis (191 millions d'euros), de la Corée du Sud (158 millions d'euros) et de la Chine (130 millions d'euros).

En Grande-Bretagne (24 millions d'euros) et en France (21 millions d'euros), la pratique a généré moins de revenus que le prize-money du seul championnat du monde du jeu Fortnite (30 millions de dollars).