Placements & Marchés

L'euro continuait de baisser face à un dollar renforcé, atteignant jeudi un plus bas en deux ans après l'annonce la veille par la Réserve fédérale américaine (Fed) d'une baisse des taux d'intérêt pour la première fois en onze ans.

Vers 08H55 GMT (10H55 à Paris), l'euro perdait 0,27% face au dollar pour s'échanger à 1,1046 dollar.

Le dollar n'avait pas atteint ce niveau face à l'euro depuis mai 2017.

Jerome Powell, président de la Fed, a annoncé mercredi soir lors de son discours de fin de réunion que la Banque centrale avait réduit son principal taux d'intérêt d'un quart de point de pourcentage, le fixant ainsi dans une fourchette de 2% à 2,25%, conformément aux attentes d'une majeure partie des analystes.

Cette baisse est la première de la part de la Fed depuis 2008. L'an dernier l'institution avait relevé ses taux à quatre reprises.

L'incertitude avant l'annonce régnait surtout quant à savoir si cette baisse serait un cas isolé ou la première d'une longue série.

Selon Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group, Jerome Powell a dit que la baisse n'était qu'une "mesure préventive +pour s'assurer contre des risques futurs+".

Cependant, a-t-elle remarqué, "il n'a pas dit que ce n'était qu'une seule baisse, laissant ainsi la porte ouverte a plus de mesures."

M. Powell a tout de même déclaré que la décision n'était pas le début d'un long cycle de baisse, ce qui a "inquiété les marchés qui pensent qu'il n'y aura pas beaucoup plus de mesures accommodantes en vue" et "du coup, il faut s'attendre a ce que les marchés continuent de s'affaiblir et le dollar de se renforcer", a expliqué Kit Juckes, analyste pour Société Générale.

La livre sterling, déjà mise à mal par la perspective de plus en plus concrète au Royaume-Uni d'un Brexit sans accord, a aussi souffert de la force du dollar.

Vers 01H45 GMT, elle est ainsi descendu à un plus bas depuis janvier 2017 face au dollar, a 1,2101 dollar. Vers 08H55 GMT, la livre valait 1,2113 dollar.