Vers 10H05 GMT (11H05 à Paris), l'euro cédait 0,14% face au dollar à 1,1858 dollar pour un euro et 0,09% face au yen à 123,08 yens pour un euro.

"Le conflit récent au sein de l'Union européenne ne suffit pas à déstabiliser l'euro", a noté You-Na Park-Heger, analyste chez Commerzbank.

Alors que la Pologne et la Hongrie bloquent le plan de relance européen, cette question a été rapidement évacuée jeudi lors d'une réunion par téléconférence des dirigeants européens.

"Si ce conflit se poursuit sur le long terme, cela pèsera sur l'euro", prévient l'analyste de Commerzbank, qui juge cette hypothèse "improbable".

De même, alors que les négociations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sur un accord commercial post-Brexit ont été interrompues jeudi à cause d'un cas de Covid-19 dans l'équipe européenne, les cambistes continuent de parier qu'un accord sera trouvé.

La livre montait (+0,30% face à l'euro à 89,28 pence pour un euro, +0,15% face au dollar à 1,3282 dollar pour une livre) alors que les ventes au détail ont continué à augmenter en octobre au Royaume-Uni (+1,2% sur un mois).

"C'est la preuve de la résistance des dépenses des particuliers, même face à des mesures de restrictions liées au Covid-19", a souligné Derek Halpenny, analyste chez MUFG, qui note cependant que le confinement total de l'Angleterre n'a débuté que début novembre.