Placements & Marchés

Les places boursières européennes ont ouvert en hausse ce jeudi, alors que la séance du jour s'annonce, contrairement à ce début de semaine, chargée. Au programme, rendez-vous majeurs en matière de politique monétaire, deuxième phase de l'audition de Jerome Powell, le patron de la Fed, et publication de plusieurs statistiques économiques

Conformément aux attentes des analystes, les principaux indices européens ont ouvert en hausse ce jeudi. "L'audition de Jerome Powell devant le Congrès et la publication des minutes de la Fed ne laissent plus aucun doute quant aux intensions de la banque centrale américaine lors de la réunion du 31 juillet prochain (baisse des taux d'un quart de point)", ont expliqué dans une note les analystes de Mirabaud Securities Genève.

"Aujourd'hui, ont-ils également rappelé, c'est l'inflation allemande et américaine de juin qui seront à l'honneur", tandis que le président de la Banque centrale américaine Jerome Powell sera à nouveau auditionné par le Congrès. M. Powell a laissé mercredi la porte ouverte à un prochain abaissement des taux directeurs en dressant un tableau en demi-teinte de l'économie américaine, soumise à des risques persistants.

Dans un discours au Congrès, le président de la Fed a relevé "les inquiétudes sur la faiblesse de la croissance mondiale" et "les incertitudes autour des tensions commerciales" qui peuvent "avoir un impact sur l'économie américaine". Le patron de la Fed a en outre dévoilé que "beaucoup" de membres du comité monétaire s'étaient "montrés disposés" à considérer "une politique monétaire un peu plus accommodante" lors de la dernière réunion du 19 juin où la Fed avait laissé les taux inchangés.

Plusieurs indicateurs

Le patron de la banque centrale américaine n'a cependant levé aucune incertitude concernant les discussions entre Etats-Unis et Chine, bien qu'il ait affirmé que la reprises des échanges entre les deux parties constituait "une étape constructive".

Du côté des indicateurs, les investisseurs prendront connaissance de l'inflation en France et en Allemagne, ainsi que du rapport mensuel de l'Opep. Ils s'intéresseront ensuite à la publication du compte-rendu de politique monétaire de la BCE du mois de juin.

Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation pour juin, le rapport USDA sur les marchés agricoles ainsi que le solde budgétaire fédéral pour juin sont également à l'agenda.