La Bourse de Paris continuait de baisser (-0,58 %), alors que la réalité sanitaire inquiète de plus en plus les investisseurs et les fait douter de la solidité de la reprise espérée.

A 09H25, l'indice vedette CAC 40 perdait 34,62 points à 5 910,68 points au lendemain d'une baisse de 0,39 %, troisième recul consécutif de la cote parisienne.

"Alors que l'Europe se reconfine pour faire face à la troisième vague de coronavirus, beaucoup d'interrogations subsistent chez les investisseurs concernant la trajectoire de la reprise économique", souligne Christopher Dembik, directeur associé chez Berenberg.

Dans ce contexte, les investisseurs suivront avec attention l'évolution de l'activité dans les secteurs manufacturiers et des services des deux côtés de l'Atlantique. Cette réalité sanitaire fait redouter un rebond économique édulcoré en Europe, déjà confrontée à des retards de vaccination.

Les secteurs cycliques (matières premières, banques, tourisme, transports), qui ont ces derniers temps tiré à la hausse les marchés, poursuivaient leur correction en voyant la reprise économique s'éloigner.

Aucun des autres marchés européens ne faisait exception à la règle. Comme sa voisine parisienne, la Bourse de Bruxelles perdait plus d'un demi pour cent, le BEL 20 cédant 0,56 %. La Bourse de Francfort faisait encore moins bien, le DAX lâchant 0,60 %. Quant à la Bourse de Londres, elle semblait limiter la casse à l'ouverture, le FTSE-100 abandonnant 0,21 %.