A quelques heures de la très attendue conférence de presse du patron de la Fed, les investisseurs continuent de guetter, tout en anticipant une baisse des taux.

Une grande partie des analystes s'attendent à ce que le Comité de politique monétaire de la Fed annonce la première baisse de ses taux d'intérêts en plus de dix ans, de 25 points de base. L'an dernier l'institution avait relevé ses taux à quatre reprises.

Cela dit, cette baisse probable des taux ne devrait pas trop influencer le cours du billet vert car elle "a déjà été intégrée" dans les cours, a estimé Samuel Siew, analyste pour Phillip Futures.

"Ce qui compte maintenant, c'est ce qui se passe après et cela va dépendre de comment les membres du comité vont voter et de comment le président de la Fed Jerome Powell va annoncer la décision", a expliqué Konstantinos Anthis, analyste pour ADS Securities.

En effet, la teneur exacte du discours pourrait en dire long sur le regard que porte la Fed sur le contexte économique mondial, et indiquer d'autres baisses futures. Plusieurs arguments plaident en ce sens.

D'une part, la Fed fait l'objet depuis plusieurs mois de demandes insistantes du président américain Donald Trump pour qu'elle fasse diminuer ses taux d'intérêts. Dans un tweet envoyé lundi, le président a déclaré qu'une "petite baisse ne sera pas assez".

"Par conséquent, la Fed est toujours sous pression pour que la baisse (attendue) mercredi ne soit que le début d'une série de mesures accommodantes", a jugé Esther Reichelt, analyste chez Commerzbank.

De plus, le ralentissement de la croissance mondiale se rajoute au résultat incertain des négociations entre Chine et États-Unis, après que Donald Trump ait émis de vives critiques à l'encontre de Pékin juste avant la rencontre des négociateurs à Shanghai.

En attendant, l'euro baissait légèrement face au dollar mercredi, quelques heures avant l'annonce de la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) concernant sa politique monétaire à venir.