Les marchés européens sont attendus en léger repli mercredi à l'ouverture après une séance solide sur un marché tiraillé depuis des jours entre les craintes sanitaires et les espoirs de reprise économique.

"Les indices européens devraient ouvrir sans réelle tendance avec d'un côté l'espoir de la découverte d'un vaccin contre le coronavirus, de l'assurance du gouvernement américain que l'économie américaine ne serait pas reconfinée et enfin d'une apparente détente dans les relations commerciales sino-américaines", souligne John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud.

Le baromètre Ifo allemand devrait donner la tendance aux indices dans la matinée, puis les mises à jour du Fonds monétaires international sur ses perspectives de l'économie mondiale prendront le relais.

"Il y a un manque total de direction et peu de prévisibilité sur le marché" et "il apparaît de plus en plus clairement que la plupart des prix des actions sont gonflés artificiellement", estime Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote Bank.

Nombre d'observateurs pointent du doigt la décorrélation entre les fondamentaux économiques et la valorisation des marchés du moment.

"L'optimisme de la réouverture des économies et les liquidités à un coût historiquement bas, favorisent l'investissement massif sur les actions et les marchés financiers en général", explique aussi Vincent Boy, analyste marchés chez IG France.

Sur le plan sanitaire, la pandémie de Covid-19 continue de se propager sur le continent américain et connaît des résurgences de foyers localisés en Europe, illustrés par le reconfinement mardi de deux cantons allemands.

Aux Etats-Unis, les deux prochaines semaines seront "critiques" pour répondre à une poussée "préoccupante" de l'épidémie de Covid-19, a mis en garde le Dr Anthony Fauci, immunologiste en chef de la Maison Blanche, devant une commission de la Chambre des représentants.

L'Union européenne envisage d'interdire son territoire aux Américains une fois qu'elle aura rouvert ses frontières aux pays tiers, en raison de la pandémie de coronavirus toujours vivace aux Etats-Unis, indiquait mardi le New York Times.

En Amérique latine et aux Caraïbes, le bilan a dépassé mardi les 100.000 morts, dont plus de la moitié au Brésil.

Le point à l'ouverture:

La Bourse de Francfort a ouvert en légère baisse mercredi, le Dax perdant 0,31%. A 9h10, l'indice vedette perdait 39,26 points à 12.484,50 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes prenait 0,18% à 26.215,07 points;

La Bourse de Paris a marqué une pause à l'ouverture (-0,63%). A 9h, l'indice CAC 40 reculait de 32,05 points à 4.985,63 points. La veille, la place parisienne avait fini en nette hausse (+1,39%);

La Bourse de Londres évoluait en baisse de 1,28% mercredi en début de séance. Vers 9h40, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 81,11 points à 6.239,01 points.