Les marchés européens devraient ouvrir en légère hausse jeudi, tentant de se stabiliser après avoir débuté le trimestre sur un fort recul, lestés par l'expansion rapide du nouveau coronavirus aux Etats-Unis.

Wall Street n'a pas échappé à la vague d'angoisse mercredi sur les marchés mondiaux et a aussi fini en nette baisse.

"Les principaux indices américains ont fini en nette baisse hier soir dans le sillage des informations" évoquant un nouveau confinement en Chine pour une partie de la population (notamment dans la province de Henan) à cause d'une résurgence des cas de coronavirus", souligne John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud Securities.

"La décision du gouverneur de Floride d'appeler les habitants à rester confinés chez eux a aussi ajouté une dose de nervosité au marché", a-t-il ajouté.

Selon lui, en dépit de ces éléments, "les indices européens devraient ouvrir sans réelle tendance ce matin dans une tentative de stabilisation technique".

Face à la pandémie qui a déjà fauchés plus de 46.000 personnes et touche plus de 900.000 personnes dans le monde - dont 215.000 aux Etats-Unis où la maladie progresse le plus vite -, les investisseurs, comme le reste de la planète restent désemparés.

"Le démarrage boursier du deuxième trimestre ne laisse rien augurer de bon pour les semaines à venir", juge pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

L'emploi aux Etats-Unis sera de nouveau très scruté.

"On s'attend à une forte hausse des revendications chômage aux Etats-Unis pour la semaine allant jusqu'au 28 mars, potentiellement plus importante que la semaine précédente", note M. Dembik.

"En effet, sous l'effet d'une forte demande, beaucoup d'Américains n'avaient pas pu s'enregistrer du fait de la saturation des sites web et des lignes téléphoniques, ce qui explique qu'une partie des nouvelles revendications ont vraisemblablement été reportées sur la semaine allant au 28 mars", a-t-il complété.

En matière d'indicateurs, la balance commerciale des États-Unis pour le mois de février est aussi à l'agenda.

Le point à l'ouverture:

La Bourse de Francfort parvenait à se stabiliser jeudi en matinée, le Dax prenant 0,31%. Vers 9h15, l'indice vedette grignotait 29,1 points à 9.573,87 points, après avoir lâché près de 4% la veille, tandis que le Mdax des valeurs moyennes gagnait 0,32% à 20.497,15 points;

La Bourse de Paris a débuté en hausse jeudi (+0,87%). A 9h, l'indice CAC 40 prenait 36,6 points à 4.243,84 points. La veille, l'indice avait fini en fort recul (-4,30%), tout comme le reste des marchés mondiaux.

La Bourse de Londres était en petite hausse en début de séance jeudi. L'indice FTSE 100 des principales valeurs prenait 0,54% à 5,484,18 points à 09H15 GMT.

© AFP