La Bourse de Paris regagnait du terrain (+0,49 %), dans un marché restant attentif à la trajectoire haussière des taux souverains et qui devrait être soumis à une volatilité accrue en raison de facteurs techniques.

Vers 09H40 (08H40 GMT), l'indice vedette CAC 40 prenait 28,11 points à 5.756,44 points, au lendemain d'un recul de 0,65 %.

"Le marché risque de rester encore fébrile pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, à la faveur des inquiétudes renouvelées concernant une hausse des taux", relève Christopher Dembik, directeur associé chez Berenberg.

En outre, la séance, dite des "Quatre Sorcières", marque une échéance importante pour plusieurs contrats et options, ce qui pourrait entraîner une volatilité accrue.

Les craintes d'une résurgence de l'inflation aux Etats-Unis se sont traduites cette semaine par la remontée des rendements obligataires, en particulier américains, pénalisant les marchés actions.

"Beaucoup d'investisseurs craignent qu'une hausse du taux d'intérêt à 10 ans américain au-delà de 1,5 % puisse entraîner un décrochage massif des places boursières", explique M. Dembik, alors que le rendement américain à dix ans a dépassé mardi le seuil des 1,30 %.

Ailleurs en Europe, la Bourse de Francfort se relevait également au lendemain d'une journée difficile, le DAX reprenant 0,55 %. La reprise se faisait plus timide à la Bourse de Londres, où le FTSE-100 grappillait 0,06 %.