La Bourse de Paris lâche du lest (-0,57%) à l'ouverture. L'indice vedette CAC 40 reculait de 32,44 points à 5.648,70 points à 09H00, au lendemain d'un gain de 0,33%.

La Bourse de Francfort ouvre en baisse, le Dax perdant 0,38%, sur un marché de nouveau gagné par l'inquiétude face à la crise sanitaire. A 08H12 GMT, l'indice vedette perdait 53,47 points à 13.935,23 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes chutait de 0,63% à 31.374,63 points.µ

La Bourse de Londres a ouvert en baisse dans la foulée de statistiques indiquant que l'économie britannique s'est contractée de 2,6% en novembre, moins qu'attendu mais ravivant le spectre d'une double récession. L'indice FTSE-100 des principales valeurs cédait 0,64% à 6.758,17 points vers 09H00 GMT.

L'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles s'affiche à +0,39 %, à 3 740,26 points.

Joe Biden a tout juste dévoilé un nouveau plan de relance d'urgence de 1.900 milliards de dollars, censé sortir les Etats-Unis de leur pire crise depuis les années 30, et qui sera suivi dans les prochaines semaines d'un plan d'investissements pour relancer l'économie.

"Les marchés vendent la nouvelle du plan Biden et se projettent sur le calendrier parlementaire: le plan pourra-t-il être adopté rapidement sans être trop édulcoré ?", résume Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC.

"Le plan de relance massif annoncé a laissé le marché obligataire de marbre, mais semble avoir mis un coup d'arrêt sur la progression des bourses, surtout dû aux craintes de hausses d'impôts futures", relève pour sa part Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.

La séance devrait par ailleurs être riche en indicateurs des deux côtés de l'Atlantique, à commencer par le PIB britannique, qui a chuté de 2,6% en novembre après six mois consécutifs de hausse, dans la foulée de restrictions pour lutter contre la deuxième vague de nouveau coronavirus.

En France, les prix à la consommation ont stagné sur un an en décembre après avoir progressé de 0,2% en novembre.

Aux Etats-Unis, ventes au détail et production industrielle de décembre ainsi que confiance des consommateurs de l'Université du Michigan et indice d'activité manufacturière de la région de New York animeront la cote.

En Allemagne, le seuil des deux millions de cas de Covid-19 enregistrés a été franchi ce vendredi, alors que le pays se prépare à mettre en place de nouvelles mesures contre la pandémie."Malgré les progrès liés aux campagnes de vaccination, la pandémie est encore loin d'être sous contrôle", estime Milan Cutcovic, analyste pur AXI.

La chancelière Angela Merkel a plaidé hier soir pour des restrictions renforcées en Allemagne, où est déjà imposé un confinement partiel, et a demandé une réunion des autorités dès la semaine prochaine.