La Bourse de Paris a commencé la séance optimiste (+0,60 %), à l'entame d'une semaine qui s'annonce moins chargée que la précédente, autant en matière de résultats d'entreprises que d'indicateurs macroéconomiques. A 09H30, l'indice CAC 40 gagnait 37,67 points, à 6 307,02 points. Vendredi, il avait fini en baisse de 0,53 %.

"Entre les 'effets de base', le rebond 'technique' de l'activité lié à l'assouplissement des mesures sanitaires et l'effet ponctuel du plan Biden de 1 900 milliards de dollars, les indicateurs économiques américains sont très positifs et devraient le rester à court terme", estime Christian Parisot, analyste pour Aurel BGC.

Wall Street ayant une influence sur le reste des marchés actions, les investisseurs européens devraient rester optimistes tant que l'économie leur donne des raisons de l'être, et ce même si les marchés évoluent à des niveaux très élevés.

Sur le plan sanitaire, la France entame la première étape d'un déconfinement échelonné sur deux mois avec le retour des lycéens et collégiens en salles de classe et la fin des restrictions de déplacement. Le Brésil et l'Inde, qui a enregistré près de 400.000 nouvelles contaminations en 24 heures, restent les deux pays les plus touchés actuellement par l'épidémie de Covid-19.

Les investisseurs prendront connaissance lundi de l'indice d'activité manufacturière ISM aux Etats-Unis, et des chiffres finaux des indices PMI manufacturiers pour la zone euro, la France et l'Allemagne.

L'optimisme parisien était partagé par la Bourse de Francfort, où le DAX décollait de 0,80 % à 15 257,59 points. Dans une moindre mesure, la Bourse de Londres démarrait également la semaine du bon pied, le FTSE-100 prenant 0,12 % à 6 969,81 points. Enfin, la Bourse de Bruxelles devait encore se décider, le Bel 20 étant à l'équilibre parfait à l'ouverture (+ 0,00 %) à 4 014,45 points.