Les Bourses européennes ont ouvert en hausse ce mercredi, ce qui n'empêche pas les investisseurs d'être plutôt prudents, le spectre de nouvelles tensions entre la Chine et les Etats-Unis guettant, malgré la reprise des négociations.

  • La Bourse de Paris a ouvert à l'équilibre mercredi (+0,02%), prudente face à la tension qui monte avant la réunion commerciale entre responsables chinois et américains à Washington.

A 09H00, l'indice CAC 40 a avancé de 1,54 point à 5.458,16 points. La veille, il avait fini en net recul, à -1,18%.

  • La Bourse de Londres évoluait en hausse de 0,34% mercredi matin, reprenant quelque couleurs avant la reprise des négociations commerciales sino-américaines et une publication de la banque centrale américaine.

En début de séance, l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 24,47 points à 7.167,62 points, après avoir terminé en nette baisse de 0,76% la veille.

"Les marchés européens vont sans doute faire preuve de prudence avant les minutes de la Fed et les discussions commerciales", remarquent Neil Wilson, analyste chez Markets.com.

La Réserve fédérale américaine (Fed) doit dévoiler dans la soirée le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire qui pourrait en dire sur les intentions de l'institution face au ralentissement économique américain.

De leur côté, les négociations entre Pékin et Washington sur le commerce doivent reprendre jeudi mais les chances d'un accord sont faibles aux yeux des marchés.

Enfin, les investisseurs surveilleront les développements autour du Brexit alors qu'un accord entre Londres et Bruxelles semble de moins en moins probable.

  • La Bourse de Francfort évoluait mercredi matin en très légère hausse (Dax:+0,06%), les investisseurs attendant que des représentants américains et chinois se retrouvent à partir de jeudi pour tenter d'enterrer la hache de guerre commerciale.

Dès l'ouverture, l'indice vedette avançait de 7,0 points, à 12.977,25 points, après une brève incursion dans le rouge. Le MDax des valeurs moyennes cédait de son côté 0,25% à 25,111 42 points.

Alors que de nouveaux pourparlers commerciaux doivent débuter jeudi à Washington, l'annonce de nouvelles sanctions prises par l'administration de Donald Trump à l'encontre de Pékin semble avoir douché les espoirs d'une rapide sortie de l'impasse dans la guerre des droits de douane entre les deux pays.

"L'incertitude sur les marchés boursiers augmente à nouveau" et les investisseurs ne "vont pas sortir du bois avant le début des négociations", commente Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader.