Les marchés européens ont ouvert en recul ce jeudi matin, de nouveau inquiets de l'épidémie de coronavirus après un bond dans le nombre de contaminations rapportées par la Chine, à la faveur d'un changement de méthodologie.

La prudence des marchés "s'explique par la révision méthodologique adoptée par les autorités sanitaires chinoises", a souligné dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

"Les investisseurs se rendent à nouveau compte que la situation est complètement incertaine", et s'interrogent sur "la durée" et "l'ampleur" que prendra l'épidémie de coronavirus, commente Milan Cutkovic, analyste chez AxiTraders.

La Chine a annoncé jeudi quelque 15.000 contaminations supplémentaires par le coronavirus, un bond record qu'elle justifie par une nouvelle définition des cas d'infection.

Ce chiffre inquiétant alimente les spéculations selon lesquelles la gravité de l'épidémie de pneumonie virale, désormais appelée Covid-19, pourrait avoir été sous-estimée.

La Commission de la santé du Hubei (centre de la Chine) a de son côté fait part de 242 nouveaux décès dans la province. C'est de loin l'augmentation la plus forte enregistrée en 24 heures depuis que la crise a débuté en décembre dans le chef-lieu provincial, Wuhan.

C'est "une piqûre de rappel pour les investisseurs, qui ont ignoré le changement de ton de l'OMS ces derniers jours", juge M. Le Liboux. Mercredi, l'Organisation mondiale de la santé a préconisé une "extrême prudence", estimant qu'il était "beaucoup trop tôt" pour prédire la fin de l'épidémie.

Pour M. Le Liboux, la baisse des indices pourrait cependant ne pas durer. "La revision de la méthodologie chinoise ne devrait pas affecter durablement l'optimisme des investisseurs, en tout cas pas tant que l'épidémie paraît sous contrôle", a-t-il relevé.

En France, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a estimé que l'épidémie de coronavirus pourrait amputer la croissance française de 0,1 point de pourcentage en 2020.

Du côté des indicateurs, l'inflation en Allemagne a bien accéléré sa remontée en janvier, atteignant 1,7% sur un an.

Le point à l'ouverture:

  • La Bourse de Paris repartait en territoire négatif (-0,37%). A 09h55, l'indice CAC 40 se repliait de 22,80 points à 6.081,93 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,83%, s'offrant un nouveau record annuel;
  • La Bourse de Londres démarrait la séance en forte baisse jeudi (-0,87%). Vers 9h20, l'indice FTSE 100 des principales valeurs perdait 65,79 points à 7.468,58 points;
  • La Bourse de Francfort évoluait en baisse jeudi, le Dax perdant 0,35%. A 9h05, l'indice vedette perdait 48,67 points à 13.701,11 points, tandis que le MDAX des valeurs moyennes perdait 0,49% à 29.096,25 points.