Les marchés européens ont ouvert en hausse ce jeudi, retrouvant un peu d'air, au lendemain d'une lourde chute, grâce à l'annonce par la Banque centrale européenne d'un plan massif pour soutenir l'économie ébranlée par le coronavirus.

"Au terme d'une journée qui restera sans doute dans l'Histoire, les marchés ont coulé (mercredi) sous le poids des ventes", a noté Michael Hewson, responsable de l'analyse marchés chez CMC Markets.

La Banque centrale européenne a sorti la grosse artillerie mercredi avec un plan d'"urgence" de 750 milliards d'euros pour tenter de contenir les répercussions de la pandémie de coronavirus sur l'économie.

"Les temps extraordinaires nécessitent une action extraordinaire", a tweeté la présidente de l'institution de Francfort, Christine Lagarde.


Elle a promis qu'il "n'y a pas de limites à notre engagement envers l'euro", suggérant que d'autres mesures sont encore susceptibles de suivre, et ce quitte à utiliser "le plein potentiel de nos outils".

La Banque centrale d'Australie a pour sa part réduit jeudi matin son principal taux directeur d'un quart de point, à 0,25%, soit son plus bas historique.

Les gouvernements n'ont pas été en reste, à commencer par les Etats-Unis qui sont passés à une nouvelle étape jeudi. Donald Trump s'est présenté comme un président "en temps de guerre" alors que la première puissance mondiale, qui a beaucoup tardé à lancer les tests au Covid-19, compte désormais plus de 7.700 cas confirmés et 118 morts. Deux premiers élus du Congrès ont annoncé être infectés.

La France se préparait pour sa part à instaurer "l'état d'urgence sanitaire".

Du côté des indicateurs, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis et l'indice d'activité manufacturière de Philadelphie pour mars sont attendus.

Le point à l'ouverture:

  • La Bourse de Paris a débuté en hausse jeudi (+2,11%). A 9h, l'indice CAC 40 prenait 79,15 points à 3.833,99 points. La veille, il avait reculé de 5,94%;
  • A la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 prenait BEL20 prenait pour sa part 53,42 points (+2,07 %) à 2 629,62 points;
  • Le Dax 30, indice de référence à Francfort, reprenait lui aussi quelques couleurs à l'ouverture. Vers 9h15, l'indice vedette progressait de 62,50 points (+0,74%), à 8.504,21 points. Le MDax des valeurs moyennes était stable (+0,03%) à 17.914,23 points.
  • La Bourse de Londres a ouvert en léger rebond jeudi. L'indice FSTE 100 des principales valeurs cotées sur la place londonienne était en hausse de 0,40% à 5.100,95 points après avoir dévissé de 4% mercredi

9H30: La Bourse de Bruxelles rebondit. Les investisseurs reviennent à la hâte sur les valeurs belges cotées massacrées ces derniers jours, les financières, les holdings, mais prennent leurs bénéfices sur les valeurs les plus résistantes depuis le début de la semaine, comme Proximus et Colruyt (-9%). Même scénario à la Bourse de Paris, avec les victimes de la semaine qui reviennent dans le vert, comme Safran et Airbus en rebond de 10%, devant Accor, Publicis, Peugeot, Renault, Dassault Systèmes. Francfort se reprend moins franchement (+1,48%). Amsterdam prend 2%. Partout, on sent un mouvement d'accélération en préparation. Sur le front des devises, l'euro est toujours en recul de 0,55% à 1,0875 dollar. Le braille pétrole brut qualité Brent se reprend de 2,57% à 27,10 dollars. Le WTI américain récupère 1% à 22,43 dollars.