La Bourse de Paris repartait à la hausse (+0,95 %), portée par quelques bons résultats et effaçant ses pertes de la veille causée par les craintes d''inflation et un recul des valeurs technologiques. A 09H40, l'indice CAC 40 prenait 59,11 points, à 6 310,10 points. Mardi, il avait fini en baisse de 0,89 %.

La prudence constatée sur les marchés mardi semble être éclipsée mercredi par quelques bons résultats d'entreprises en France et les valeurs bancaires tiraient la Bourse de Paris.

Mais depuis deux semaines, "une forme d'épuisement haussier est à l'oeuvre, avec des marchés à la recherche de prétextes pour baisser en ce début de mois de mai", constate Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Néanmoins pas d'inquiétude et "tant que les taux américains restent stables, une baisse un peu appuyée parait peu probable sur les indices", poursuit-il.

La Banque centrale américaine, la Fed, martèle qu'il est encore trop tôt pour penser à relever les taux. Cependant, l'ancienne patronne de la Fed et désormais secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a jugé mardi qu'il faudra peut-être "augmenter un peu les taux d'intérêt pour que l'économie ne surchauffe pas".

Les autres marchés européens connaissaient un départ tout aussi tonitruant. La Bourse Francfort s'envolait de 1,37 %, le DAX atteignant les 15 059,36 points. La Bourse de Londres prenait également plus d'un point de pourcentage (+1,06 %), poussant le FTSE-100 à 6 996,34 points. Enfin, la Bourse de Bruxelles n'était pas en reste avec une hausse de 1,14 % faisant remonter le Bel 20 à 4 000,12 points.