La Bourse de Paris était d'humeur conquérante ce matin. A 09H39, l'indice CAC 40 gagnait 0,65 %, soit 40,82 points, à 6.347,80 points, au plus haut depuis le 8 novembre 2000. La veille, il avait fini en hausse de 0,53 %.

Pour sa part, le FTSE-100 de la Bourse de Londres était également dans le vert vers 9H25 (7H25 GMT), à +0,59 % à 7 004.89 points, tout comme le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles qui s'affichait à +0,14 %, à 4 049.85 points. Seul l'indice Dax de la Bourse de Francfort était à la baisse, à -0,16 % pour 15 268.21 points.

"Les résultats stratosphériques des GAFAM (Amazon est le dernier à publier ce soir), la Fed qui n'est pas du tout pressée de réduire ses rachats d'actifs (sans même parler d'une éventuelle hausse des taux directeurs) ou encore le discours plein d'enthousiasme de Joe Biden, vont nourrir la hausse des actions" ce jeudi, estime Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

A l'issue d'une réunion de deux jours, le Comité monétaire (FOMC) de la banque centrale américaine a laissé ses taux d'intérêt directeurs proches de zéro inchangés et indiqué qu'elle allait poursuivre ses achats d'actifs, sans donner d'indices sur le moment où elle pourrait commencer à réduire ces derniers.

Le président américain Joe Biden a de son côté dressé mercredi face au Congrès le tableau d'une Amérique de nouveau debout après une série de redoutables crises, et affiché sa volonté réformatrice, appelant les plus riches à "payer leur juste part".

Après Apple et Facebook mercredi soir, qui ont tous deux dépassé les attentes, les publications de résultats se poursuivaient en Europe, avec plusieurs poids lourds du CAC 40 à l'honneur, notamment Total, Airbus et Capgemini, qui s'affichaient tous dans le vert.